Sauter le petit déjeuner aide-t-il à perdre du poids?

By | Naturopathie, Nutrithérapie

par Chris Kresser, MS Traduit par A El Mansouri N.D. Le petit déjeuner est-il vraiment le repas le plus important de la journée? Les chercheurs tentent de répondre à cette question depuis des années, notamment en ce qui concerne l’atteinte d’un poids santé. Lisez la suite pour savoir ce que les derniers essais cliniques randomisés nous disent et si le jeûne intermittent est vraiment une stratégie efficace de perte de poids. Bien que le jeûne intermittent ait été salué pour ses bienfaits pour la santé, notamment la promotion de l’entretien cellulaire et la protection contre le vieillissement et les maladies neurodégénératives, la sagesse populaire maintient que sauter le petit-déjeuner est mauvais pour vous. Souvent étiqueté comme le repas le plus important de la journée, le petit déjeuner est censé «stimuler…

Read More

Les suppléments: bénéfiques, inutiles ou nocifs?

By | Naturopathie, Nutrithérapie

 Dr Jason Fung, MD Traduit par A El Mansouri ND L’une des questions que l’on me pose le plus couramment est de savoir si je recommande des suppléments. J’en recommande très peu. Pour des périodes de jeûnes plus longs, je recommande une multivitamine générale, bien qu’il y ait peu de preuves qu’elle soit bénéfique. En fait, il a été prouvé que presque tous les suppléments vitaminiques ne sont pas bénéfiques dans des études à grande échelle. Dans certains cas, comme la vitamine B, ils peuvent même être nocifs. Toutes les vitamines traversent des périodes de popularité et d’impopularité. C’est pire que le lycée. Une minute, vous êtes “l’ado” le plus populaire de la classe, puis vous êtes la risée. Vitamine C Dans les années 1960, le roi des vitamines était…

Read More

Out of Africa: ce que les Drs Price et Burkitt ont découvert sur les tribus subsahariennes

By | Nutrithérapie

PAR SALLY FALLON ET MARY G. ENIG, PHD Traduit par A El Mansouri N.D. Le constat de Price. Le Dr Weston Price a visité l’Afrique en 1935. Son voyage à l’intérieur a commencé à Mombasa sur la côte est de l’Afrique, à l’intérieur des terres par le Kenya jusqu’au Congo belge, puis vers le nord à travers l’Ouganda et le Soudan. Tout au long de ses études sur les populations isolées dans les régimes alimentaires indigènes, Price a été continuellement frappé par le contraste entre la robustesse et la bonne santé des indigènes avec la dégénérescence trouvée dans la population blanche locale, vivant des «aliments de remplacement du commerce moderne» tels que le sucre, la farine blanche, aliments en conserve et lait concentré. Nulle part le contraste…

Read More

C’EST LA RÉSISTANCE À L’INSULINE, IDIOT: PARTIE 7

By | Nutrithérapie

Par le professeur Timothy Noakes traduit par A El Mansouri N.D. Dans l’article précédent, j’expliquais comment Ancel Keys, qui était autrefois un négationniste du cholestérol, a soudainement changé de position en ce qui concerne les facteurs alimentaires liés aux maladies cardiaques et en est venu à utiliser de faibles données épidémiologiques pour faire avancer les hypothèses du régime alimentaire – cœur et lipides. J’ai également décrit comment Keys est devenu le principal chercheur sur ce sujet malgré le fait que d’autres chercheurs, tels que Drs. Haqvin Malmros et John Gofman l’avaient précédé dans le développement de la recherche pertinente et étaient mieux qualifiés pour mener de telles enquêtes scientifiques. Dans cet article, je vais approfondir les détails des hypothèses de Keys et son choix stratégique de données pour les appuyer….

Read More

C’EST LA RÉSISTANCE À L’INSULINE, IDIOT: PARTIE 6

By | Naturopathie, Nutrithérapie

Par le professeur Timothy Noakes le 31 octobre 2019 traduit par A. El Mansouri N.D. Comme je l’ai détaillé dans l’article précédent (2), le manuel sur les maladies cardiaques rédigé par le Dr Paul Dudley White (3), premier cardiologue au monde, montre que, dès 1946, ni lui ni personne n’avait encore avancé de théorie sur les facteurs alimentaires qui pourraient influencer le développement de l’athérosclérose coronarienne. Pourtant, lorsqu’il a été convoqué au chevet du président Dwight D. Eisenhower le 25 septembre 1955, White était conscient du fait que le régime à faible teneur en matières grasses et en cholestérol et riche en glucides qu’il prescrivait était expérimental. Alors que s’est-il passé en si peu de temps pour convaincre White que ce régime expérimental était suffisamment sûr et efficace pour…

Read More

C’EST LA RÉSISTANCE À L’INSULINE, IDIOT: PARTIE 5

By | Naturopathie, Nutrithérapie

Par le professeur Timothy Noakes le 23 octobre 2019 traduit par AbdelAziz El Mansouri N.D. LE PRÉSIDENT EISENHOWER S’EST VU PRESCRIE UN RÉGIME EXPÉRIMENTAL, NON TESTÉ, À FAIBLE TENEUR EN MATIÈRE GRASSE ET EN CHOLESTÉROL C’est le vendredi 23 septembre 1955. Le 34ème président des États-Unis, Dwight D. Eisenhower, âgé de 64 ans, est en vacances de travail et de loisirs à Denver, au Colorado (1-4). Au besoin, il se rend à la base aérienne de Lowry, dans l’est de Denver; Pour se divertir, il pêche au Byers Peak Ranch dans les montagnes Rocheuses ou joue au golf sur l’un des nombreux parcours de la région de Denver. Eisenhower est un golfeur compulsif. Au cours de ses huit années de présidence, il a effectué 800 tours de golf ; il a un…

Read More

C’EST LA RÉSISTANCE À L’INSULINE, IDIOT: PARTIE 4

By | Naturopathie, Nutrithérapie

GERALD REAVEN   Par le Professeur Timothy Noakes traduit par A. EL Mansouro N.D. GERALD REAVEN SE LANCE SUR UNE VOIE QUI POURRAIT METTRE FIN A SA CARRIÈRE Dans une article précédent ( 1 ), j’ai montré qu’en 1994, le Dr Gerald Reaven, médecin et professeur de médecine à l’Université de Stanford, avait déjà clairement établi avec son équipe qu’un régime riche en glucides produisait de l’hyperinsulinémie, de l’hyperglycémie et hypertriglycéridémie (CSHT, 2-13) sensible aux carbohydrates. Il avait également démontré que ces conditions étaient aggravées par la consommation de sucre (11, 12) et que la restriction en glucides alimentaires améliorait la condition, même si la teneur en glucides alimentaires n’était pas particulièrement faible (17 à 40% des calories totales) (2, 14, 15). Ces preuves ont amené Reaven à se…

Read More

C’EST LA RÉSISTANCE À L’INSULINE, IDIOT: PARTIE 3

By | Naturopathie, Nutrithérapie

Par le Professeur Timothy Noakes Cet article a été publié pour la première fois sur le   site Web CrossFit . Nous sommes en novembre 1963. Le docteur Robert Atkins, médecin à New York, âgé de 33 ans, est mécontent de sa vie – et de son apparence physique. Il estime avoir gagné 90 kilos en 16 ans depuis l’obtention de son diplôme d’études secondaires à Dayton, dans l’Ohio. Mais sa formation médicale à l’Université du Michigan et au Cornell Medical College n’a apporté aucune réponse à son inquiétude persistante: comment perdre cet excès de poids (2)? Il a déjà expérimenté différents régimes amaigrissants, mais sans succès durable. Le résultat est toujours le même: sa volonté capitule devant une faim vorace. Alors l’inimaginable se produit. Le 22 novembre 1963, à midi, le président John…

Read More

C’EST LA RÉSISTANCE À L’INSULINE, IDIOT: PARTIE 2

By | Naturopathie, Nutrithérapie

GERALD REAVEN ENTREPREND DE DÉCOUVRIR CE QU’EST LE SYNDROME DE RÉSISTANCE À L’INSULINE (IRS) Dans l’article précédent (1), j’ai expliqué que Gerald Reaven avait entamé ses recherches sur le syndrome de résistance à l’insuline (IRS) parce qu’il voulait comprendre ce que voulait dire Harry Himsworth quand il proposait que le défaut métabolique de la forme la plus courante de diabète était une insensibilité des tissus du patient à l’action de l’insuline (2). Au cours de ce processus, Reaven a découvert les travaux de Margaret Albrink et de ses collègues (3), qui montraient que les personnes souffrant de coronaropathie, y compris celles atteintes de diabète de type 2 (DT2), étaient plutôt plus susceptibles d’avoir un taux élevé de triglycérides dans le sang que des concentrations élevées…

Read More

C’EST LA RÉSISTANCE À L’INSULINE, IDIOT: PARTIE 1

By | Naturopathie, Nutrithérapie

Par le professeur Timothy Noakes. Cet article a été publié pour la première fois (en Anglais) sur le site Web CrossFit . Lorsque les scientifiques en médecine propagent une fausse hypothèse, deux choses se produisent et elles sont toutes les deux mauvaises. La première mauvaise idée cause un préjudice direct à ceux qui adoptent des pratiques fondées sur cette hypothèse incorrecte. La deuxième mauvaise idée supprime toute tentative de découvrir l’hypothèse correcte. Cette suppression résulte d’un consensus scientifique (imposé). Quiconque ose remettre en cause l’hypothèse fausse mais convenue est qualifié de «hypothèse sceptique» ou de «négation d’hypothèse». Très vite, cette personne se trouve être un paria scientifique, rejetée et humiliée publiquement par ses collègues, qui ne peut plus être en mesure d’assurer le financement des recherches. De cette façon, les sceptiques…

Read More