NaturopathieNutrithérapie

Un régime paléo causera-t-il la goutte?

Résultat de recherche d'images pour "goutte"

On me demandent souvent si un régime de type Paléo augmentera le risque de goutte. La goutte est un type d’arthrite inflammatoire provoquée par des taux élevés d’acide urique dans le sang, formant des dépôts de cristaux dans les articulations, les tendons et les tissus environnants.

La goutte affecte généralement les pieds et l’articulation du gros orteil en particulier, et provoque une douleur et un gonflement important. Dans le passé, la goutte était qualifiée de «maladie de l’homme riche», car elle touchait généralement la classe supérieure et les membres de la famille royale qui pouvaient se permettre des aliments «riches» tels que la viande, le sucre et l’alcool.

L’acide urique est un sous-produit du métabolisme des purines, l’un des deux types de bases azotées qui forment la structure de base de l’ADN et de l’ARN. Bien que les purines soient présentes dans tous les aliments, elles sont généralement plus élevées dans bon nombre des aliments soumis à un régime paléo riche en nutriments, tels que la viande rouge, la dinde, les abats, et certains types de poisson et de fruits de mer. Il est souvent conseillé aux patients atteints de goutte de réduire ou d’éliminer ces aliments riches en purines dans le but de prévenir une production excessive d’acide urique, réduisant ainsi les symptômes de la goutte. Et la recherche a confirmé l’association entre des apports élevés en purines et des crises de goutte aiguë, suggérant que les personnes diagnostiquées avec la goutte bénéficieraient d’une réduction des aliments riches en purines. ( 1 , 2 )

Alors, avons-nous besoin de reconsidérer les recommandations pour manger des aliments comme le foie, les sardines, la viande rouge, les moules et autres aliments traditionnels? Ces aliments riches en nutriments et riches en purines provoquent-ils vraiment la goutte? Ceux d’entre nous qui suivent un régime paléo risquent-ils davantage de souffrir de cette maladie douloureuse et débilitante?

L’inflammation en tant que cause d’attaque de goutte

Si un apport élevé en purines est associé à des crises de goutte chez ceux qui souffrent déjà d’hyperuricémie ou de taux élevés d’acide urique dans le sang, un apport en purines ne suffit pas à déclencher ces attaques. ( 3 ) En fait, les taux d’acide urique sont fréquemment diminués pendant les attaques de goutte, parfois même dans les limites de la normale. Un autre facteur associé aux crises de goutte est une augmentation de la protéine C-réactive (CRP) et de l’interleukine-6 ​​(IL-6), des cytokines produites au cours de nombreuses affections inflammatoires. ( 4 ) Ces cytokines inflammatoires augmentent dans le liquide articulaire et le sérum des patients atteints d’arthrite goutteuse aiguë. ( 5 , 6 )

Par conséquent, l’inflammation systémique est probablement un facteur clé affectant la probabilité de développer des poussées de goutte et, comme nous le savons, le régime alimentaire joue un rôle important dans l’inflammation . Bien que les aliments comme le bœuf nourris à l’herbe, les sardines et le maquereau soient riches en purines, ils sont également riches en acides gras oméga-3 et faibles en acides gras oméga-6. Étant donné que la balance oméga-3 à oméga-6 de votre alimentation module la réponse inflammatoire, une alimentation avec suffisamment d’acides gras oméga-3 à longue chaîne, tels que l’EPA et le DHA, réduira l’inflammation systémique et peut réduire le risque de formation de cristaux d’acide urique douleur articulaire.

Fructose: un acteur important dans le développement de la goutte

Bien que le fructose en quantité naturelle soit relativement bénin, des recherches ont montré que des apports élevés en fructose pourraient être à l’origine de nombreuses anomalies observées dans le syndrome métabolique, notamment des triglycérides élevés, en raison de l’augmentation de la production d’acide urique. ( 7) Une étude récente a confirmé le potentiel élevé d’ingestion de fructose par l’acide urique, à la fois en produisant un excès d’acide urique et en réduisant son excrétion dans les urines. ( 8 )

Si une certaine quantité d’acide urique dans le sang est normale et offre un niveau de protection anti-oxydant, l’excès d’acide urique est un pro-oxydant et le principal facteur causal de la goutte. Certains chercheurs ont même suggéré que cet excès d’acide urique dans le sang était un facteur majeur du développement de la résistance à l’insuline et des maladies métaboliques. ( 9 ) Donc, si vous évitez une consommation excessive de fructose à base de sirop de maïs à haute teneur en fructose et un excès de saccharose (sucre de table), vous courez un risque moins élevé de goutte que celui qui fait passer son hamburger avec une canette de coca.

Un mot sur la corrélation épidémiologique entre la viande et la goutte

Une raison majeure pour laquelle de nombreux médecins et professionnels de la santé conventionnels considèrent la consommation de viande rouge comme un facteur de risque important de la goutte est que la viande rouge est généralement un élément du «modèle de régime occidental», modèle également riche en sucre, en huiles végétales, boissons sucrées, céréales raffinées et viandes transformées, tout en étant pauvre en fruits et légumes. ( 10 ) Il est pratiquement impossible pour les épidémiologistes de séparer la consommation de viande de ce schéma général de consommation en étudiant les cultures modernes. Après tout, la plupart des consommateurs «soucieux de leur santé» de notre génération pensent que la viande est malsaine et en consomment généralement moins.

Alors que la plupart des études épidémiologiques tentent de contrôler ces facteurs de confusion, la vérité est que la plupart des gros consommateurs de viande sont généralement sujets à d’autres habitudes malsaines telles que fumer et boire, et sont généralement plus en surpoids que les faibles consommateurs de viande dans ces études. Bien sûr, cela ne nous dit rien sur le mangeur actif et soucieux de sa santé qui évite le sirop de maïs à haute teneur en fructose et les acides gras oméga-6, ainsi que d’autres aliments inflammatoires comme les céréales raffinées, qui ne boit pas trop ni ne fume.

Manger un régime Paléo ne causera pas la goutte!

La prochaine fois que votre médecin ou votre meilleur ami vous indiquera que vous souffrez de la goutte à cause du régime Paleo, vous pourrez le renvoyer à cet article Soyez assuré qu’une alimentation riche en éléments nutritifs tels que la viande rouge nourris à l’herbe, le foie, les crustacés et les fruits de mer gras ne vous expose pas au risque de développer cette affection douloureuse. Les aliments de base occidentaux  courants, tels que les boissons sucrées, les huiles industrielles de graines et de légumes, les glucides raffinés et l’alcool en excès (la bière en particulier) sont plus susceptibles de provoquer la goutte. Le régime alimentaire occidental est un facteur de risque de goutte ; un régime paléo riche en nutriments ne l’est pas.

Chriss Kresser. Traduit de l’anglais par A. El Mansouri N.D