Le mythe du régime dissocié.

Qu’est-ce qu’un un régime dissocié. 

Ce n’est pas quelque chose que tout le monde connaît, et honnêtement, on m’a enseigné ce genre de choses à l’école mais je n’ai pas gobé, comme à mon habitude avec ce genre de dogmes que l’on trouve dans la naturopathie. Alors j’ai dû faire une petite recherche personnelle sur ce régime dissocié. En fait, le principe de base d’un régime alimentaire dissocié c’est que différents aliments nécessitent différents niveaux de pH pour être digérés correctement, et qu’ils ont tous des temps de transit différents dans le tube digestif.

La croyance est que la consommation de certaines combinaisons d’aliments – en particulier, des aliments riches en protéines combinés à des aliments riches en glucides – sont plus difficiles à digérer, ce qui est, selon cette théorie, censé diminuer l’absorption des nutriments. La combinaison des aliments entraînerait également des aliments à rester plus longtemps dans le tractus gastro-intestinal, ce qui pourrait favoriser les gaz, les ballonnements, et tout un tas de problèmes digestifs.

Ainsi, les personnes qui recommandent des régimes dissociés ont généralement des recommandations spécifiques sur le type d’aliments à manger en même temps et les aliments qui doivent être manger séparément. Un exemple de l’un des premiers régime dissocié est appelé le régime de Hay. En fait le premier régime dissocié a été conçu en 1911 par ce médecin américain, le Dr William Howard Hay.

Ce régime a trois types d’aliments différents, ils sont soit acides, alcalins ou neutres. Et ce régime particulier suggère que la combinaison d’aliments acides comme la viande, le poisson et les produits laitiers, avec des aliments alcalins comme les pommes de terre et le riz, entraînerait une accumulation de toxines. Certaines personnes suggèrent même que cela se produirait parce que ces aliments nécessitent différents types d’enzymes qui finissent par se neutraliser lorsqu’ils sont utilisés dans le même repas.

Il existe donc quatre règles communes en matière de combinaison d’aliments, en fonction du régime alimentaire combiné que vous envisagez. Le premier est de toujours manger des fruits – et en particulier des melons – à jeun, ou au moins vingt minutes avant de manger quoi que ce soit d’autre. Le numéro deux est de manger des féculents seuls ou avec des légumes cuits non féculents. Le troisième est de manger de la viande, des produits laitiers, du poisson et des œufs et d’autres aliments riches en protéines seuls ou avec des légumes cuits non féculents. Et le numéro quatre est de manger des noix, des graines et des fruits secs avec des légumes crus.

Et ce sont toutes des recommandations qui ne sont vraiment étayées par aucune preuve, et la plupart d’entre elles sont en fait des mythes.

Un mythe qui ne repose sur aucune recherche

Comme l’a expliqué feu Robert Masson à maintes reprises, de nombreux naturopathes se contentent de gober des sornettes parce qu’ils ne s’intéressent ni à la science ni à l’anatomie, la physiologie et la biologie humaine. Je dois dire que j’ai essayé de trouver des recherches sur ce genre d’affirmations sur les régimes dissociés, et il n’y a vraiment rien, pour être honnête c’ est assez surprenant pour quelque chose qui est enseignée dans de nombreuses écoles de naturopathie. J’ai l’impression que ces types de régimes sont recommandés depuis longtemps maintenant, je pense qu’ils ont des racines dans l’ancien type de médecine chinoise, donc c’est juste intéressant que cela existe depuis si longtemps. Depuis tout ce temps et il n’y a vraiment aucune recherche pour soutenir une telle affirmation…dingue!

Un des plus grand mythe mis en avant par ces régimes dissociés c’est que les glucides ne peuvent pas être digérés dans un environnement acide. Il y a une certaine vérité dans l’idée que les glucides se digèrent mieux dans un environnement alcalin en raison de l’activation des enzymes amylases. Manger des glucides seuls ne les empêchera pas d’être réduis par l’acide gastrique, car l’acide gastrique est libéré lorsque nous mangeons tout types d’aliments, pas seulement des protéines. Nous commençons à produire de l’acide gastrique lorsque nous sentons simplement la nourriture, que ce soit un glucide ou non -souvenez-vous à ce sujet de l’expérience du chien de Pavlov. Si notre estomac est vide, il est acide. Il ne baisse vraiment en acidité que lorsque la nourriture pénètre dans notre estomac… chez un individu en bonne santé, l’estomac devrait libérer de l’acide lorsque toute nourriture y entre, pas seulement les protéines.

Cependant, une fois que ce contenu de l’estomac se déplace dans l’intestin grêle, le pancréas libère ses propres enzymes digestives, ainsi que du bicarbonate -qui est une sécrétion alcaline qui neutralise l’acide gastrique- ce qui activera les enzymes pancréatiques qui agissent pour décomposer principalement les glucides et les graisses, mais certaines protéines sont également décomposées dans l’intestin grêle. Mais ironiquement, le pancréas libère ces enzymes en réponse à la baisse du pH lorsque le contenu acide de l’estomac pénètre dans l’intestin grêle.

Ainsi, selon la physiologie, plus votre estomac produit d’acide, plus la réponse pancréatique sera alcaline. Donc, dans ce cas, la consommation de protéines avec des glucides ou des graisses pourrait en fait augmenter la capacité digestive dans l’intestin grêle. C’est donc exactement le contraire de ce qu’affirme la théorie des régimes dissociés. Complètement le contraire en fait. C’est vrai, paradoxalement, cela ne fera pas de mal d’avoir des protéines aussi dans l’estomac, et cela pourrait potentiellement stimuler la digestion si vous mangez des choses différentes en même temps.

Notre corps fabrique toutes ces enzymes qui sont libérées dans l’intestin grêle – lipase, amylase et trypsine – et toutes agissent sur différents composants des aliments: glucides, lipides, protéines. Donc, le corps libère toutes ces choses dans l’intestin grêle en sachant essentiellement qu’il va obtenir un grand mélange de ce que vous mangez, parce que lorsque la nourriture que vous ingérez va dans l’estomac, tout se mélange à l’acide gastrique dans une substance appelée chyme, et c’est en fait ce qui est libéré dans l’intestin grêle. Donc, tout est déjà mélangé, et je pense que c’est aussi un de ces mythes qui va avec cette théorie – que les choses sont en quelque sorte digérées séquentiellement, et c’est pourquoi, selon eux, vous devriez manger les choses dans un certain ordre, ce qui est totalement faux et stupide (notre corps est bien plus intelligent que leur théorie).

C’est comme si tout était mélangé, puis en fonction du contenu en macronutriments de votre estomac, ce sera libéré dans l’intestin grêle à des taux différents. Alors, disons que vous ne mangez que des glucides, généralement, le temps qu’il vont passer dans l’estomac est un peu plus court, puis la graisse c’est exactement le contraire. Donc, plus vous mangez de graisse, plus cela restera longtemps dans votre estomac. Cela ne changera donc pas le degré de digestion des aliments ; ça va juste changer la vitesse de la vidange gastrique.

Cela pourrait peut-être mieux compris, si vous prenez l’exemple où vous ne mangez que des glucides et qu’ils sont libérés plus rapidement, dans le même sens, cela vous fera aussi avoir plus faim, plus rapidement.

Le problème avec le régime dissocié

Il y a donc des inconvénients et des avantages à manger un macronutriment à la fois. Mais il y a aussi d’autres problèmes avec ces recommandations que donne le régime dissocié. L’un d’eux est que nous ne devons manger que des fruits seuls. C’est bien pour les personnes en bonne santé, mais toute personne confrontée à un problème de contrôle de la glycémie ou à une résistance à l’insuline ne devrait vraiment pas manger des glucides seuls. Comme je viens de le mentionner, tout le problème est que les glucides, s’ils sont seuls, sont digérés et absorbés dans la circulation sanguine beaucoup plus rapidement. Ainsi, l’ajout de protéines ou de matières grasses à une source de glucides peut aider à atténuer la réponse glycémique à cet aliment, et cela réduira le pic de sucre dans le sang qui proviendrait généralement de la consommation de cet aliment glucidique seul. Donc, si vous êtes diabétique ou si vous avez un mauvais contrôle de la glycémie, manger des fruits seuls n’est vraiment pas une bonne idée pour vous.

Mais si vous avez une réponse glycémique saine, je pense que vous pouvez manger des fruits seuls, et vous ne devriez pas avoir à vous soucier de savoir si vous devez les combiner avec du gras ou des protéines. Cependant c’est en fait un très bon moyen d’augmenter la sensation de satiété de ce fruit, car vous le mangez avec quelque chose comme des noix ou du fromage qui contient un peu de protéines ou de matières grasses et cela diminuera sa vitesse de transit. Je ne pense donc pas que manger des fruits seuls soit nécessairement utile ; même si je viens de dire que certaines personnes peuvent le tolérer mieux que d’autres.

C’est en fait quelque chose que nous apprenons en tant que micronutritionniste adeptes de la médecine fonctionnelle et de la nutrition clinique, et c’est aussi simplement la façon dont la physiologie fonctionne avec le diabète, à savoir que vous ne devriez pas manger de glucides purs seuls, que soit un sucre cellulaire ou acellulaire car cela reste du sucre qui va engendrer une réponse hormonale.

C’est tout simplement une partie du problème, à savoir que vous aurez ces gros pics de sucre dans le sang, et que si vous êtes résistants à l’insuline, ou si vous avez le diabète de type 1, vous ne produirez pas d’insuline. Et de toute façon, ce n’est vraiment pas une bonne idée de prendre d’un coup soudainement du glucides (cellulaires ou acellulaires) purs sans gras ni protéines pour le tamponner.

Synergie de l’alimentation non dissociée

Un autre problème que pose la théorie des régimes dissociés, c’est que certains nutriments sont en fait mieux absorbés lorsqu’ils sont combinés avec des graisses. Les vitamines liposolubles par nature se mélangent avec les graisses et sont mieux absorbées de cette façon, mais il y a aussi des composés phytochimiques et des choses comme les caroténoïdes mixtes qui peuvent en fait être mieux digérés s’ils sont mélangés avec des graisses.

Donc, si vous mangez des fruits ou des légumes sans graisse ajoutée, vous n’obtiendrez peut-être pas autant de ces nutriments que si vous les combiniez avec un apport de graisse, comme le beurre, l’huile d’olive, ou les noix. Il y a en fait une étude dans le American Journal of Clinical Nutrition (1) qui a démontré que les salades avec de la laitue, des tomates et des carottes nécessitent une vinaigrette contenant des matières grasses pour absorber les caroténoïdes mélangés qu’elles contiennent. Et ces caroténoïdes sont importants car ils sont jugés protecteurs contre les maladies chroniques comme les maladies cardiaques et le cancer, il est donc très important de manger des graisses avec vos légumes et autres aliments végétaux afin de maximiser l’absorption des nutriments de ces aliments.

Et une partie du problème avec ces régimes, c’est qu’ils recommandent d’éviter les graisses – surtout avec les fruits – mais aussi avec les légumes. Vous n’obtenez donc pas nécessairement la graisse nécessaire pour absorber ces nutriments. Cela ne va pas à l’encontre du fait de manger des légumes, mais cela réduit certainement leurs bienfaits.

Mais alors pourquoi cet engouement pour ces régimes ?

Honnêtement, je pense que l’une des raisons pour lesquelles ces régimes dissociés fonctionnent pour certaines personnes, c’est qu’elles finissent par manger moins de nourriture par repas. Si vous ne mangez qu’un seul macronutriment à la fois, vous en mangerez probablement beaucoup moins. À titre d’exemple, une pomme de terre seule n’est pas quelque chose que je trouve très appétissant

Une pomme de terre blanche cuite au four sans rien dessus n’est pas quelque chose que vous voudrez manger en grosse quantité. Je veux dire, c’est pareil avec un gros morceau de beurre, à mon avis. Je ne m’assoirais pas nécessairement pour consommer un quart de tasse de beurre, mais lorsque vous combinez les deux – les amidons et la graisse ensemble – c’est évidemment une combinaison très délicieuse et il est très facile de manger un volume beaucoup plus important  de cet aliment. CQFD

Cela peut donc être un problème pour deux raisons. L’un des gros problèmes est que la suralimentation entraîne évidemment un gain de poids si cela se produit régulièrement, et il y a donc une certaine vérité dans cette équation calories entrantes, calories sortantes, même si ce n’est pas une image complète et qui est bien trop simpliste. Mais effectivement, si vous mangez toujours plus que ce dont vous avez besoin, alors oui, vous allez prendre du poids.

Le deuxième problème ici est que manger de gros repas rend en général simplement plus difficile la digestion efficace de vos aliments, parce que votre acide gastrique et les autres enzymes que votre intestin produit sont dilués par le volume de ces aliments, de sorte que votre tube digestif va devoir travailler beaucoup plus dur pour gérer ce volume supplémentaire. Cela pourrait donc être une autre raison pour laquelle certaines personnes ressentent des avantages digestifs en suivant ces plans de combinaison d’aliments, mais, vous savez, ce n’est pas parce que vous mangez moins que vous devez suivre cette combinaison stricte d’aliments. Vous pouvez simplement manger moins à un repas et faire attention à vos facteurs de satiété lorsque vous mangez.

Quand j’ai fait mes recherches sur les régimes dissociés, le seul article que j’ai trouvé à ce sujet portait sur la perte de poids. Et fondamentalement, ils ont comparé une alimentation dite équilibrée, qui contenait 25% de protéines, 42% de glucides et 31% de lipides. C’est celui qu’ils prétendaient être équilibré… J’ai dû rater un épisode. C’est tout l’inverse. Le régime alimentaire dissocié était composé de 25% de protéines, 47% de glucides et 25% de lipides. Donc, fondamentalement, ils étaient très proches. Le régime équilibré contenait un peu plus de matières grasses que le régime alimentaire dissocié, la différence majeure était qu’ils consommaient le régime alimentaire dissocié ou qu’ils mangeaient simplement des choses ensemble.

Ils étaient sous contrôle calorique. C’était la chose la plus importante, c’est qu’ils ne mangeaient que mille cent (1100) calories par jour, donc c’est très hypocalorique. Dans ce cas, ils n’ont trouvé aucune différence entre les deux régimes en termes de perte de poids. Mais en réalité, ce que nous pouvons en retenir, c’est qu’un régime hypocalorique va probablement vous donner une perte de poids, peu importe comment vous le faites. Mais c’est exactement ce dont on parle, c’est que si vous mangez la même quantité de calories, vous perdrez la même quantité de poids que quelqu’un qui suit un régime régulier ou un régime dissocié.

Mais si vous ne faites pas attention aux calories, alors vous auriez raison. Cette chose qui est un peu bénéfique, dans un régime alimentaire dissocié des aliments, est juste dû au fait que c’est une combinaison d’aliments, vous ne pouvez pas manger de l’amidon et de la graisse ensemble, et cela va vous faire manger moins. Voilà son bienfait !

C’est donc quelque chose que je voulais souligner, c’est que ces régimes dissociés ont tendance à être simples en ce qui concerne le nombre d’ingrédients. Et comme on vient de le mentionner, la recherche suggère que limiter la variété et le plaisir de votre nourriture peut en fait aider à favoriser le maintien du poids et peut même favoriser la perte de poids chez certaines personnes. Et comme nous l’avons mentionné ailleurs, cela s’appelle l’hypothèse de la récompense alimentaire, dont j’imagine que la plupart de nos lecteurs ont déjà entendu parler.

Il a donc été décrit des recherches suggérant que les régimes très savoureux augmentent le point de consigne de la graisse corporelle, et c’est ainsi que cela contribue à l’obésité. Donc, si les gens essaient de perdre un excès de graisse, l’hypothèse est que manger un régime alimentaire à faible récompense peut être utile pour la perte de graisse. Donc, pour moi, il semble que ce plan de combinaison d’aliments soit en fait un très bon exemple d’un régime alimentaire très faible en termes de récompense (plaisir). Comme nous l’avons mentionné, la combinaison de lipides et de glucides est très appétissante, et je suis sûr que tout le monde peut dire par expérience que les aliments – lorsque vous combinez les lipides et les glucides – sont généralement plus délicieux. Cela pourrait donc être une autre explication des raisons pour lesquelles les gens perdent du poids avec un régime alimentaire dissocié . Et le fait que toute tentative de contrôler ce que vous mangez entraînera généralement une baisse de l’apport calorique au début.

Quelle alternative au régime dissocié

Le stress de suivre un régime a vraiment un impact sur votre système digestif, et lorsque vous êtes stressé, vous n’êtes pas concentré sur la digestion. Vous pourriez donc ressentir plus de ballonnements et de gaz, ce qui est peut-être exactement la raison pour laquelle vous avez commencé ce régime au départ, pour vous en débarrasser.

Pour ce qui est de la perte de poids, vous constaterez peut-être que vous perdez du poids au début, mais il n’est pas conseillé d’encourager un régime qui n’est pas durable à vie. C’est une chose de relever un défi, comme simplement faire un mois d’alimentation saine ou quelque dans le genre, mais si vous voulez faire un régime pour perdre du poids, vous devez vraiment faire quelque chose qui vous permette de pouvoir manger de la même façon pour le reste de votre vie. Peut-être pas 100% du temps, mais au moins 80% du temps, cela devrait être quelque chose que vous êtes à l’aise de faire, et avec laquelle vous ne vous sentez pas privé, ou vous que vous ne sentiez pas que vous passez beaucoup trop de temps à penser à ce que vous mangez. C’est trop contraignant et frustrant pour durer

Par exemple, les règles du régime Paléo, sont un peu plus simples à suivre sur la durée. Et si la raison pour laquelle vous le choisissez est la perte de poids, ou si c’est la digestion, alors nous allons parler de meilleures façons d’atteindre ces objectifs sans pour autant s’ajouter plus de règles et de restrictions, comme avec le régime dissocié.

Suivre un régime paléo à cause de problèmes digestifs, c’est bien, mais comme je l’ai déjà mentionné, il est important d’éviter de trop manger à n’importe quel repas. Et par trop manger, je veux dire manger au point où vous vous sentez bourré. Comme je l’ai déjà mentionné, avoir un volume excessif de nourriture dans l’estomac en même temps ne fera que compliquer la digestion des aliments, peu importe le régime.

Et je ne dis pas que les gens doivent compter les calories, ou faire des calculs insensés, mais je pense qu’il suffit de faire attention à ce que vous mangez et de vous assurer que vous arrêtez de manger lorsque vous êtes peut-être à 80-90% plein et vous n’atteignez pas ces 100% ou même plus.

Il existe de nombreuses stratégies comportementales différentes que vous pouvez utiliser pour augmenter votre fonction digestive. Le yoga est un bon exemple, et aussi juste vous asseoir pour tous vos repas, sans distractions et en prenant au moins vingt minutes pour manger votre nourriture. Je sais que cela semble vraiment basique, mais je pense que beaucoup d’entre nous ont tendance à ne pas nécessairement accorder à l’heure du repas l’attention qu’elle mérite.

De plus, si vous voulez avaler des choses comme ça sans les mâchez pas complètement, et cette mastication sert un propos très important, car cela décompose cette nourriture. Cela démarre ce processus pour que l’amylase puisse agir dessus, déjà dans la bouche. Vous savez, l’amylase c’est l’une des enzymes qui agissent sur les glucides, donc vous voulez en quelque sorte commencer ce processus tout de suite, décomposer la nourriture pour qu’elle n’ait plus de surface. Et si vous ne le faites pas, si vous ne prenez que ces énormes bouchées de nourriture, il sera difficile de décomposer ces aliments.

Un autre moyen simple consiste à ne prendre que des suppléments d’acide chlorhydrique et d’enzymes digestives, car cela peut aider à abaisser le pH de votre estomac et à améliorer la digestion de vos aliments en général. Et donc je suggère quelques suppléments: Betaine HCL / Pepsin .  Ce sont donc de bons produits si vous recherchez un peu d’aide à la digestion.

Une autre façon d’améliorer votre digestion, c’est de réduire la quantité de liquides que vous prenez lorsque vous mangez. Essayez donc de vous assurer de consommer la majeure partie de votre apport hydrique en dehors des repas plutôt qu’au moment des repas, car l’eau et d’autres boissons dilueront réellement votre acide gastrique et réduiront votre fonction digestive globale

Références:

1 https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15277161/