La Nutrithérapie, c’est quoi ?

Pourquoi l’approche fonctionnelle ?

Nutrithérapie

Qu’est-ce que la naturopathie fonctionnelle si ce n’est de la nutrithérapie ? C’est de la vraie santé.L’approche fonctionnelle est un modèle de santé distinct et comme vous l’apprendrez, très différent de l’approche conventionnelle – qui favorise le bien-être et aide à la fois à prévenir et à traiter les maladies chroniques, le plus gros problème de santé auquel nous sommes confrontés aujourd’hui. Les troubles fonctionnels représentent plus de 75% des motifs de consultation en France et, à défaut d’être pris correctement en charge, ils peuvent évoluer vers des états chroniques. Nous sommes face à une épidémie et un risque majeur de faillite des systèmes d’assurances maladies à moyen terme ! C’est de la pure folie ! L’approche allopathique seule face aux maladies chroniques, inflammatoires, auto-immunes et allergiques, c’est la promesse d’un très  grande désillusion dont nous voyons les effets délétères tout autour de nous, dans nos familles et no communautés.

Définition et concept de la nutrithérapie

Dérivant de la nutrition, la nutrithérapie consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu, par une alimentation à haute densité nutritives adaptée à son épigénétique en premier lieu et qui pourrait être associée si nécessaire à une alimentation personnalisée. La nutrithérapie s’intéresse à l’impact des micronutriments sur la santé et vise à optimiser le statut en micronutriments de l’organisme de manière individualisée. Le constat est simple, chacun est unique, pourvu de son métabolisme et de ses propres besoins. D’un point de vue scientifique, “l’Homme moyen” sur lequel sont basées de nombreuses recommandations d’ordre nutritionnel, n’existe pas. L’Homme moderne présente beaucoup moins d’uniformité qu’on le pense.

Ainsi, le but de la nutrithérapie est d’adapter l’alimentation d’un individu à son profil personnel. Il en découle ainsi son principe essentiel : la prise en charge nutritionnelle individualisée du patient par détection des éventuels dysfonctionnements et leurs corrections.

Médecine classique et Médecine fonctionnelle

L’idée est que dans le cas où les besoins des tissus sont assurés de manière optimale, la probabilité que des troubles fonctionnels ou une pathologie se manifestent est moindre qu’en cas de déficience micronutritionnelle.

Le traitement médical « classique » vise à corriger l’atteinte et à soulager la douleur. Lors d’une pathologie ou d’une infection, un déséquilibre nutritionnel cellulaire peut apparaître, le but de la micronutrition sera de rétablir cet équilibre. De plus, il est à envisager que la restauration d’équilibres perturbés pourrait favoriser une meilleure efficacité de toute thérapie instaurée.

La prise en charge micronutritionnelle ne s’oppose en aucun cas à l’acte médical. Au contraire, si elle est menée correctement, elle peut en renforcer les bénéfices et en diminuer les effets secondaires. La nutrithérapie propose d’apporter des solutions complémentaires, avec des conseils de santé centrés sur l’alimentation et complétés par une approche micronutritionnelle adaptée aux besoins de chacun des patients.

La Nutrithérapie est complémentaire de toute autre approche médicale dont elle améliore souvent l’efficacité ou réduit les effets secondaires.

Champ d’action

D’après le concept de micronutrition, chaque fonction physiologique dépend de la présence optimale de molécules qui y participent. Il en découle, qu’une cellule « mal nourrie » ou “oxygénée” aura tendance à dysfonctionner et à l’échelle des tissus, cela se traduira par des troubles fonctionnels (fatigue, troubles digestifs, troubles ostéo-articulaires, troubles infectieux, troubles cutanés ou circulatoires). L’aliment intervient sur la santé de l’individu à quatre niveaux différents :

  • fournir de l’énergie pour un fonctionnement global des cellules de l’organisme,
  • fournir des micronutriments pour les faire fonctionner ,
  • se comporter comme un messager pour moduler l’expression des gènes
  • se comporter comme facilitateur ou perturbateur de l’écosystème digestif.

Principes fondamentaux et champs d’application

L’étude des micronutriments est très complexe du fait de leur nombre et de leurs interactions. Il faut admettre que l’on est obligé de raisonner sur des données moyennes et disparates pour tenter de dégager de grandes règles:

  • la recherche du maintien ou du rétablissement de l’équilibre biologique en évitant des déficiences graves ou excès néfastes ;
  • l’administration de micronutriments, complémentaires, en quantités raisonnables pour obtenir une synergie d’effets (rares et dans certaines pathologies car bien souvent si on traite bien le terrain et que l’on adapte l’alimentation c’est largement suffisant) ;
  • éviter l’utilisation de micronutriments incompatibles, dont la toxicité risque de se potentialiser ;
  • tenir compte du patrimoine génétique, héritage biologique différent pour chacun ;
  • tenir compte des habitudes alimentaires liées aux traditions familiales et régionales ;
  • apporter dans certaines circonstances aux cellules les moyens de défense contre les agressions causées par l’absorption de « toxiques » représentés par les drogues, l’alcool et les médicaments en excès et le tabac ;
  • un dernier principe se réfère à l’écologie alimentaire.

La démarche du nutrthérapeute fait appel à trois principes que sont la « fonctionnalité », l’assimilation et la biodisponibilité optimale :

  • La « fonctionnalité »
  • « L’assimilation »
  • « La biodisponibilité optimale »

Ces règles et ces trois principes sont les bases de la prise en charge micronutritionnelle.

Champs d’application

Quant aux champs d’application, ils sont nombreux et variés. On peut notamment citer :

  • la préservation d’un bien-être quotidien et d’une santé à long terme ;
  • la prévention des maladies cardio-vasculaires et du syndrome métabolique ;
  • la prévention du vieillissement et des maladies dégénératives ; – la prévention de l’ostéoporose et des états de fragilité ;
  • la prévention du surpoids, l’accompagnement du traitement du surpoids et de ses complications cardio-métaboliques ;
  • les troubles du fonctionnement digestif (inconforts digestifs, troubles fonctionnels intestinaux, constipation…);
  • les troubles de l’humeur et du sommeil ;
  • la prise en charge du sportif : optimiser les performances sportives, la tolérance à l’entraînement et la récupération.

La formation Innov’Naturopathie

Nous vous proposons une  formation complète et approfondie qui aborde la santé d’un point de vue biochimique (moléculaire). Dans certains pays on parle de nutrithérapie sous le terme de médecine orthomoléculaire. L’objectif d’innov’naturopathie est de vous apporter un enseignement en micronutrition à la pointe de la recherche, réactif et toujours actualisé en fonction des dernières études scientifiques. Nos formateurs sont des thérapeutes professionnels actifs qui mettent en pratique les cours qui vous sont enseignés. Ce sont donc des cours concrets et pratiques!