Une école, des tuteurs. Une pédagogie, des cours…

Chacun des cours est présenté dans un manuel illustré qui est édité par INNOV’NATUROPATHIE. Les manuels sont mis à jour chaque année pour tenir compte des développements dans les sciences de la santé. Ils sont rédigés par des pédagogues. Ils sont accompagnés de questionnaires, de travaux, d’examens et de diaporamas. Un tuteur spécialisé dans la matière accompagne l’étudiant durant tout son apprentissage.

Hommage à Marie-Claire Laparé, fondatrice de Innov’Naturopathie

“Honore tes parents, tes maîtres, tes aînés” a dit un jour un sage homme. Pendant 27 ans et depuis la création de cette école, Marie Claire n’a eu qu’une seule obsession, la transmission de sa passion dans l’éthique de la vraie naturopathie supérieure. Elle n’a jamais eu de gourous ou de courants particuliers si ce n’est celui du bon sens et de l’éthique.

Apprendre : une manière d’être

Un jour elle m’a dit: “Au milieu des années 50, mon grand-père m’expliquait que les produits blancs comme la farine et le sucre raffinés étaient poisons et il refusait de voir des fraises ou des laitues fraîches sur la table à Noël parce que ça ne venait pas de notre jardin. Il ne l’avait pas appris à la télé mais, à la maison, nous avions La médecine végétale illustrée, du Dr Narodetzki, publiée en 1925, qui nous servait de bible.” 

Ce qu’elle voulait résumer, par ce souvenir d’enfance, c’est que l’acte d’apprendre n’est pas une activité comptabilisable en heures, en crédits, en nombre d’années… mais un état d’esprit, une manière d’être. Et c’est ce que cette école fera toujours, transmettre l’état d’esprit du Grand-père, le savoir de Marie Claire et rester fidèle à leur philosophie de vie!

Son Parcours

Formée à la pratique du yoga et au végétarisme en même temps qu’elle complétait son Bac en biologie, son Bac en éducation et sa Maîtrise en musique. Dans les années ’80, elle était sérieusement engagés, son mari qu’elle aimait au dessus de tout Jacques Frumence et elle, dans la production alors méconnue de lait de chèvre; en 1981, il déposait le premier litre sur le rayon d’un grand magasin à Montréal à côté de sa corbeille de fromages affinés de lait cru. BIO avant la lettre!

Elle s’est intéressée à l’aromathérapie à l’occasion d’un voyage en Provence. Elle a eu la chance de connaître les pionniers de la science de l’aromathérapie; elle a alors suivi toutes les formations qui étaient offertes, acheté tous les livres à mesure qu’ils étaient publiés, et progressivement elle a construit des séminaires d’abord, puis des cours pour transmettre ce savoir qui l’enthousiasmait.

Parallèlement, elle s’initiait à la médecine énergétique et à l’acupuncture; en 2000, Quebecor a publié son premier livre grand public intitulé Adieu douleur.

En 2004, elle obtenait son diplôme de Doctor of Alternative Medicine au Canadian College of Holistic Health, Richmond, Ontario, Canada.

Elle a pratiqué la Naturopathie, continué de développer l’école, deux activités de communication et d’échange. Elle a beaucoup reçu et elle a beaucoup partagé, elle nous a beaucoup donné, Merci Marie Claire, tu restes à jamais parmi nous dans nos cœurs et nos pensées.

Innov’Naturopathie

Jacques Frumence fait la première livraison de lait de chèvre au magasin Tau à Montréal.
La Presse, 03-07-81

Abdel Aziz El Mansouri, N.D. , Directeur formateur

Une formation qui place la personne au centre de l’acquisition des connaissances, c’est exactement ce que je cherchais lorsque j’ai choisi Innov’Naturopathie pour faire mes études. Une fois diplômé, j’ai ouvert mon cabinet et dès les premières consultations, j’ai compris que la pratique de la Naturopathie me comblait dans mon désir d’aider et de transmettre.

Après avoir pratiqué et expérimenté la naturopathie pendant des années j’ai poussé plus loin mon savoir en l’orientant vers la médecine fonctionnelle car j’ai toujours cru dans le pouvoir d’une alimentation saine dans un système digestif sain. Tout commence là, la santé comme la maladie. Gérer nos émotions et nos hormones, réfléchir en terme d’épigénétique plutôt que génétique, en terme d’hormones plutôt que de calories, en terme de contexte plutôt que de fatalité.

Maintenant Directeur de cette école, mon objectif est de vous transmettre mes connaissances et de vous aider à développer votre «sens critique». Je m’engage à être à votre écoute et à vous accompagner durant votre parcours dans le même esprit que Marie-Claire Laparé, fondatrice de l’École.

La pratique de la naturopathie : une mission d’éducation

Le Naturopathe ne soigne pas des maladies mais il est un éducateur de santé.  Certes il vous faut tous les cours de la formation dite classique qui vous permettront une pratique sérieuse; il vous faut les outils de base comme la phyto-aromathérapie pour aider la nature et corriger ses défaillances mais j’attache beaucoup plus d’importance à la manière d’être naturopathe ou thérapeute dans l’application de l’éthique de la profession. Volontairement, je me suis gardée de vous étaler toute une trousse de thérapies sophistiquées que vous pourrez choisir par vous-même, plus tard, quand seront bien établies les bases de votre savoir être.

Savoir être Naturopathe, c’est rechercher les causes profondes des déséquilibres qui se traduisent en maladies; ce n’est pas tendre une fiole, une pilule, pour chaque petit malaise. La guérison ne se trouve pas dans le flacon! Nous déplorons l’attitude qu’ont développée beaucoup de médecins et naturopathes qui présentent une ordonnance à chaque patient; allons-nous la perpétuer?

Deux actions caractérisent la Naturopathie : introspection et prise en charge. Notre principale tâche consiste à enseigner à la personne à s’observer, à analyser ses comportements; nous la guidons dans la recherche des causes de ses ennuis qui sont souvent d’ordre comportemental; ensuite nous l’aidons à prendre sa santé en main par des correctifs comme la détoxification, l’alimentation saine, l’équilibre entre travail et repos, l’attitude face aux événements et aux émotions… La moitié du travail est faite et je n’ai pas encore sorti un flacon! Si vous pensiez que pour nous un Naturopathe était simplement un vendeur de produits naturels, vous vous êtes trompé d’adresse.

 Le statut de naturopathe, un titre à mériter

Toute formation académique, a fortiori quand elle s’adresse aux adultes à distance, n’est pas complète et entière mais s’édifie sur un intérêt pour la recherche personnelle, sur des aptitudes de curiosité intellectuelle et de sens critique. Je m’adresse à des adultes qui ont un vécu de parent, de conjoint, d’aidant, de travailleur ou de dirigeant… mettez-le à profit!
Méritez le respect que vous souhaitez, pour vous et pour la profession, par votre compétence, votre intégrité et votre humilité.

Nathalie Gaillard, formatrice à Innov’Naturopathie.

Préparatrice en pharmacie de formation, c’est à la naissance de ma fille en 2009 que j’ai commencé à m’intéresser à un mode de vie plus sain et plus naturel, davantage en adéquation avec mes aspirations profondes.

J’ai donc quitté l’officine et débuté mon aventure avec l’école en 2011 en apprenant tout d’abord l’aromathérapie, puis la naturopathie.

En parallèle je me suis formée de manière plus spécifique à l’iridologie, aux thérapies énergétiques et de gestion des émotions (lithothérapie, EFT, Fleurs de Bach, Reiki), et continue à apprendre et approfondir mes connaissances chaque jour, notamment en matière d’alimentation vivante, une de mes passions que je transmets à travers ma page Facebook “Saveurs crulinaires”.

Plus qu’une somme de connaissances sur la santé “au naturel”, j’ai découvert dans la naturopathie un véritable art de vivre, et c’est ce que je m’applique à transmettre aussi bien dans ma pratique professionnelle que dans ma vie personnelle.

Diplômée en Naturopathie depuis mai 2016, j’exerce aujourd’hui en tant que Naturopathe-Énergéticienne à Nantes et contribue à l’efin avec la publication de textes sur la notion d’énergie vitale et son importance dans l’approche holistique de la santé qu’est la naturopathie.

Marie Bombardier, formatrice à Innov’Naturopathie.

                             

Mon parcours débute par une grande passion de la nature que ma mère m’a transmise en m’emmenant avec elle dans les prairies et dans la forêt afin de cueillir les plantes pour les tisanes. Elle m’emmenait aussi tout l’été dans le jardin où nous arrachions la «mauvaise herbe».

Durant ces après-midi, elle me montrait à bien les identifier et m’expliquait qu’une mauvaise herbe n’était en fait qu’une plante qui ne pousse pas à la bonne place. Ces étés passés dans la nature piquèrent ma curiosité et me poussèrent à en apprendre davantage.

J’ai commencé une formation en secrétariat dans le but de travailler et de pouvoir m’offrir une formation en santé naturelle. Ayant obtenu mon certificat en aromathérapie, je poursuis ma formation en Naturopathie.

De plus, comme mon autre grande passion est l’agriculture, je travaille conjointement avec ma famille à démarrer une production agricole qui consistera principalement en une culture de cassis bio. Je me prépare à partager mes connaissances en offrant des stages et des ateliers.

Les associations professionnelles

Les associations professionnelles qui regroupent des praticiens sont des organismes indépendants des écoles, qui protègent le public et la profession. Elles sont dotées d’un code de déontologie, de règlements généraux, elles soutiennent le praticien dans sa pratique professionnelle. Ce sont habituellement les associations qui fournissent au praticien les reçus officiels à remettre à ses clients aux fins de remboursement par les assureurs. Le consommateur de services peut s’informer auprès de son praticien s’il est membre d’une association professionnelle.

Il est de la responsabilité du praticien de choisir son association. C’est un privilège et non un droit que d’être accepté. La formation en Naturopathie Marie-Claire Laparé a obtenu la reconnaissance de l’ANPQ, le cursus a été déposé et il est conforme aux exigences de cette association mais c’est au praticien de démontrer sa compétence et de se conformer aux règles de l’association.