Pourquoi tombons-nous malades et comment en guérir ?

État des lieux des maladies chroniques

Si vous êtes atteints de l’une des nombreuses maladies chroniques dont souffrent nos contemporains – comme le syndrome du colon irritable, la fibromyalgie, la fatigue chronique ou les maladies auto-immunes – vous vous verrez probablement prescrire un médicament pour gérer vos symptômes et pas grand-chose de plus. Débrouillez-vous avec, un médicament chimique pour tous et pour chaque symptôme, « une pilule pour tous et tous pour une pilule », voilà la devise des mousquetaires modernes, version Big Pharma!

Pourtant la clé pour traiter avec succès ces conditions serait de s’attaquer à leur cause sous-jacente. C’est exactement la promesse de la naturopathie fonctionnelle et évolutive, c’est l’approche qui la sépare de celle de la médecine conventionnelle.

Rendez-vous compte, nous sommes au cœur de la plus grave épidémie de maladies chroniques de tous les temps. Elles sont responsables de 63% des décès, ces maladies chroniques (cardiopathies, accidents vasculaires cérébraux, cancer, affections respiratoires chroniques, diabète…) sont la toute première cause de mortalité dans le monde. Sur les 36 millions de personnes décédées de maladies chroniques en 2008, 29% avaient moins de 60 ans et la moitié étaient des femmes. En France, on considère que 15 millions de personnes (environ 20% de la population) seraient atteintes d’une maladie chronique contre 30% de la population au Canada. Aux États-Unis, six adultes sur dix ont un problème de santé chronique et quatre sur dix en ont deux ou plus. ( 1 ) Sept des dix principales causes de décès en 2010 étaient des maladies chroniques, et deux d’entre elles – les maladies cardiaques et le cancer – représentaient ensemble près de la moitié de tous les décès. ( 2 )

Alors que certains de ces problèmes (comme les maladies cardiaques) sont assez bien compris par la médecine conventionnelle, d’autres sont plus mystérieux. Des conditions telles que le syndrome du côlon irritable (SCI), la fatigue chronique, la diverticulose, la fibromyalgie et les maladies auto-immunes affectent ensemble des centaines de millions de personnes dans le monde, mais dans la plupart des cas, on dit aux patients que les causes de leur maladie sont inconnues ou génétiques (comme si notre génétique était une fatalité, je vous rassure il n’en est rien) et des médicaments sont simplement prescrits pour gérer les symptômes. Rappelons ici que gérer les symptômes ce n’est pas traiter la cause et qu’à long terme on ne fait que dissimuler le problème pendant qu’il continue à nous ronger.

Mais est-il absolument vrai que nous ne savons pas ce qui cause une maladie chronique ? Certes, il y a des particularités liées à chaque maladie spécifique que nous ne comprenons pas encore. Mais je dirais que nous avons, en fait, une solide compréhension des facteurs les plus importants qui contribuent à pratiquement toutes les maladies chroniques. Cela signifie qu’il est maintenant en notre pouvoir d’empêcher, voire de renverser, nombre de ces conditions.

Le modèle des systèmes de la naturopathie fonctionnelle

Comme ceux d’entre vous qui me suivent le savent, je forme des praticiens en naturopathie fonctionnelle par le biais du programme de formation innov’naturopathie . Dans ce programme de formation, j’aborde la «théorie unifiée» des causes de la maladie que j’appelle le modèle des systèmes de naturopathie fonctionnelle. J’aimerais partager cela avec vous ici et l’utiliser comme tremplin pour notre argumentaire dans cet article.

 

maladies chroniques Innovnaturopathie

Comme l’illustre le diagramme, l’interaction entre le génome, l’épigénome et l’exposome d’un individu est au cœur de ce qui détermine notre santé.

Le génome est notre ensemble complet d’ADN, contenant toutes les informations nécessaires pour construire et maintenir l’organisme humain.

L’épigénome est constitué de produits chimiques qui modifient le génome de manière à lui dire quoi faire, où le faire et quand le faire. Ces modifications ne changent pas les gènes sous-jacents, mais elles peuvent être transmises aux générations futures.

L’exposome représente la somme totale de toutes les expositions non génétiques vécues par un individu depuis le moment de sa conception jusqu’à la fin de sa vie. Cela comprend la nourriture que nous mangeons, l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons, les produits chimiques auxquels nous sommes exposés, les liens sociaux que nous avons et l’environnement dans lequel nous vivons.

Pour utiliser une analogie, le génome est comme un piano ; l’épigénome est comme la partition, et l’exposome est ce qui détermine comment la musique est écrite et interprétée. La qualité du piano affectera certainement le son qu’il produit. Mais le meilleur piano du monde sonnera toujours mal si la partition et les performances sont mal interprétées. De même, un pianiste virtuose interprétant une pièce de Mozart ne sera pas à son meilleur avec un piano de mauvaise qualité.

De la même manière, la génétique joue un rôle important dans la santé humaine et la maladie. Cependant, nous savons maintenant que l’exposome (et son influence sur l’épigénome) est bien plus important dans la plupart des cas. En fait, il est responsable de plus de 90% des maladies humaines. C’est pourquoi l’exposome est au cœur du modèle des systèmes de la naturopathie fonctionnelle et devrait toujours être la première chose à traiter indépendamment de la plainte du client .

Le régime alimentaire, le mode de vie et l’environnement modernes affectent l’expression de nos gènes et conduisent à une pathologie, qui à son tour provoque des maladies et des symptômes chez le patient.

Mais quelles sont ces pathologies?

Les huit pathologies fondamentales qui sous-tendent toutes les maladies chroniques

Je crois que pratiquement toutes les maladies et tous les symptômes que nous éprouvons sont causés par une ou plusieurs des huit pathologies fondamentales suivantes :

  1. Dysfonctionnement intestinal

Le dysfonctionnement intestinal comprend la prolifération bactérienne de l’intestin grêle (SIBO), les infections (par exemple les parasites, les bactéries pathogènes, les virus), la faible production d’acide gastrique, de bile et d’enzymes, la perméabilité intestinale et les intolérances alimentaires.

  1. Déséquilibre nutritionnel

Le déséquilibre nutritionnel comprend une carence en nutriments comme la vitamine B12, le fer, le folate, le magnésium, le zinc, l’EPA / DHA et les vitamines liposolubles (les plus courantes) et l’excès de nutriments comme le fer (moins fréquent).

  1. Dysrégulation de l’axe HPA

La dérégulation de l’axe HPA comprend la régulation de la communication entre l’hypothalamus, l’hypophyse et les glandes surrénales, et l’équilibre de la production d’hormones associées à ces glandes (par exemple DHEA, cortisol)

  1. Fardeau toxique

Votre charge toxique comprend l’ exposition à des produits chimiques (par exemple BPA, phtalates, etc.), des métaux lourds (par exemple mercure, arsenic), des biotoxines (par exemple moisissures / mycotoxines ), ou une capacité de désintoxication réduite en raison d’une carence en nutriments, de problèmes gastro-intestinaux ou d’autres causes.

  1. Infections chroniques

Celles-ci incluent des infections «furtives» par des organismes transmis par les tiques (par exemple Borrelia, Babesia, Bartonella, Erlichia), des bactéries intracellulaires (par exemple Mycoplamsa, Chlamydophila), des virus (par exemple HHV-6, HPV) et des bactéries dentaires.

  1. Déséquilibre hormonal

Le déséquilibre hormonal peut inclure les métabolismes associés (par exemple, insuline, leptine), thyroïde et gonades (par exemple, œstrogène, progestérone, testostérone).

  1. Dysrégulation immunitaire

Cela comprend l’auto – immunité, la fonction immunitaire sous-active et l’inflammation systémique chronique.

  1. Dysfonctionnement cellulaire

Un dysfonctionnement cellulaire peut faire référence à une méthylation altérée, à la production d’énergie, à la fonction mitochondriale et à des dommages oxydatifs.

Ces pathologies (et les interactions exposome-génome-épigénome qui y conduisent) sont à l’origine de tout, de l’obésité à la thyroïdite de Hashimoto, à l’asthme, aux troubles du spectre autistique, à la dépression. La compréhension que les huit mêmes pathologies de base sous-tendent la plupart des maladies chroniques modernes a des implications profondes sur la façon dont nous devons traiter ces conditions.

Médecine conventionnelle vs naturopathie fonctionnelle

Avec la médecine conventionnelle, l’accent est souvent mis sur les maladies et les symptômes; cela fonctionne «de l’extérieur vers l’intérieur». Par exemple, disons que vous allez chez le médecin pour votre examen annuel et que vos analyses de sang révèlent que vous avez un « taux de cholestérol élevé ». Le résultat le plus probable dans cette situation est que l’on vous prescrira une statine et, dans certains cas, qu’on vous dira de faire plus d’exercice et de mieux manger. Il y a rarement une enquête sérieuse sur la cause de l’hypercholestérolémie en premier lieu. D’autant plus que la médecine conventionnelle aborde la nutrition d’un point de vue calorique alors que le langage du corps c’est les hormones. Il y a dés le départ une incompréhension et une mésentente.

En naturopathie fonctionnelle, cependant, nous travaillons «de l’intérieur vers l’extérieur ». Nous accordons moins d’attention aux symptômes et plus d’attention à la pathologie qui produit ces symptômes.

Un taux de cholestérol élevé est un symptôme, pas une pathologie. Les pathologies qui peuvent conduire à un taux de cholestérol élevé incluent une fonction thyroïdienne médiocre, une perméabilité intestinale, un microbiome intestinal perturbé, des infections virales ou bactériennes chroniques, une résistance à l’insuline et à la leptine et des déséquilibres nutritionnels, pour n’en nommer que quelques-uns. Si je trouve un taux de cholestérol élevé chez un client, nous examinerons toutes ces pathologies potentielles et, bien sûr, nous examinerons également comment la génétique, le régime alimentaire (d’un point de vue hormonal et non pas calorique), le mode de vie et d’autres facteurs liés à l’exposome peuvent y contribuer. Une fois que nous avons abordé toutes les pathologies fondamentales, les taux de cholestérol se normalisent généralement d’eux-mêmes.

Que la plainte principale du client soit l’infertilité, la fatigue, la sinusite ou des problèmes de peau, je me concentrerai sur ces huit pathologies fondamentales car je sais (à la fois de l’expérience clinique et de la recherche) qu’elles sont les causes sous-jacentes les plus probables de leur maladie. Dans ma pratique, la plupart de mes clients ne sont pas confrontés à une seule de ces pathologies, mais à plusieurs.

Comme vous pouvez le voir, il s’agit d’une approche fondamentalement différente de ce qui est généralement fait dans le cadre conventionnel. L’inconvénient est que cela nécessite beaucoup plus de tests et d’investigations à l’avance, ce qui peut être coûteux et prendre du temps. L’avantage – qui efface toutes les considérations à la baisse – est qu’il devient possible non seulement de prévenir mais même d’inverser de nombreuses maladies chroniques sans qu’il soit nécessaire de prendre des médicaments pour le restant de sa vie.

Malheureusement, l’approche de naturopathie fonctionnelle n’est pas encore intégrée dans le modèle de soins de santé conventionnel. En France nous ne sommes pas prêts à cet approche pour des raisons qui n’ont plus rien à voir avec la médecine mais le commerce et le conflit d’intérêt.

Aux états-unis, la prestigieuse clinique de Cleveland a créé le Centre de médecine fonctionnelle, dirigé par le pionnier de la médecine fonctionnelle, le Dr Mark Hyman. Il s’agit d’un grand pas vers l’acceptation générale de la médecine fonctionnelle, et la recherche dans laquelle le centre est engagé mènera presque certainement à une reconnaissance encore plus large.

Je pense que les services d’assurance maladie verront également les avantages de la médecine fonctionnelle. Ils reconnaîtront que dépenser un peu plus d’argent en amont pour cibler et traiter correctement la racine du problème entraînera d’énormes économies sur toute la ligne.

Ces changements ne se feront pas du jour au lendemain et nous avons encore beaucoup de travail à faire. Mais le retournement est en marche !

Si vous êtes un professionnel de la santé et que vous souhaitez vous former à cette approche, rejoignez le retournement en rejoignant le programme de formation Innov’naturopathie .

Si vous êtes aux prises avec un problème de santé chronique et que vous souhaitez en savoir plus sur cette approche, cliquez ici pour en savoir plus sur la façon dont notre équipe Innov’Naturopathie peut vous aider . Notre service de transformation de la santé basé sur l’adhésion est 100% virtuel et il est conçu pour vous offrir le soutien, les outils et l’équipe dont vous avez besoin pour vous rétablir. Nous vous prendrons en charge en toute confiance et de manière participative, grâce à l’évolution de la technologie moderne nous n’aurons jamais été aussi près de vous!

Références

  • (1) https://www.cdc.gov/chronicdisease/about/index.htm
  • (2) http://www.cdc.gov/nchs/fastats/deaths.htm