Qu’est-ce que la phytothérapie et l’aromathérapie ?

phytothérapie et l’aromathérapie

Aromathérapie, phytothérapie, huiles essentielles, herbes, extraits… cela peut parfois être très déroutant. Si toutes ces disciplines ont en commun des plantes et leurs puissantes propriétés curatives, elles ont toutes deux une manière spécifique d’extraire et d’utiliser les plantes.

Tout a commencé avec les plantes et la phytothérapie, c’est un terme générique désignant toutes sortes de méthodes thérapeutiques à base de plantes basées sur les principes occidentaux. La phytothérapie combine des herbes, des extraits de plantes et des ingrédients actifs naturels pour créer différents remèdes. L’aromathérapie est un dérivé de la phytothérapie. Les huiles essentielles sont au cœur de l’aromathérapie et elles peuvent être diffusées, massées, prises “per os” ou mélangées pour les soins de la peau. Les soins d’aromathérapie associent des huiles essentielles et des extraits de phyto ou de plantes pour créer un produit synergique performant. 

AROMATHÉRAPIE

L’aromathérapie c’est l’utilisation thérapeutique d’huiles essentielles, obtenues à partir de plantes et d’arbres aromatiques. L’objectif est de rééquilibrer et de maintenir le bien-être physique et psychologique, en associant huiles essentielles et huiles de support avec des massages, des applications topiques ou par inhalation et diffusion. Dans certains cas, les huiles essentielles sont prises par voie orale. L’aromathérapie est une branche à croissance rapide de la médecine complémentaire, et ses applications cosmétologiques ont défié et révolutionné l’industrie traditionnelle des soins de la peau et de la beauté. Elle encourage l’utilisation d’autres produits naturels tels que les huiles végétales (ou huiles de support), les hydrolats, les herbes séchées, les extraits de plantes, les sels marins, les sucres, les grains broyés, les argiles et les boues.

Dans les plantes, les huiles essentielles agissent comme des hormones végétales, régulant leurs fonctions et coordonnant la production de vitamines et d’enzymes. Les huiles essentielles peuvent également effectuer les mêmes tâches lorsqu’elles sont appliquées aux humains – elles peuvent agir comme des neurotransmetteurs, des hormones, des enzymes et donc jouer un rôle actif dans l’équilibre de nos fonctions générales.

Deux courants principaux d’aromathérapie cohabitent au sein de la culture occidentale, l’école «française» et l’école «anglaise». Une troisième école de pensée “actuelle”, adoptée par certains fournisseurs américains d’aromathérapie, suit le courant français et promeut l’utilisation d’huiles essentielles à la fois en interne et en externe.

En France, l’aromathérapie a une approche médicale distincte. Certaines huiles essentielles sont également prises par voie orale avec des dosages généralement sûrs et sont disponibles dans certaines pharmacies comme remèdes naturels. Au Royaume-Uni et dans de nombreux pays anglophones, l’aromathérapie se concentre sur le rééquilibrage de l’état physique et psychologique, en tenant compte de l’énergie énergétique et vibratoire des huiles essentielles. C’est une pratique plus intuitive et holistique qui met l’accent sur l’importance des applications externes telles que le massage, l’inhalation et le bain. Aux États – Unis, certains fournisseurs d’aromathérapie suggèrent l’utilisation d’huiles essentielles comme suppléments préventifs réguliers, appliquées non diluées et à des doses plus élevées que celles recommandées par d’autres aromathérapeutes professionnels.    

PHYTOTHÉRAPIE (OU MÉDECINE VÉGÉTALE)

Pratiquée depuis des millénaires, la phytothérapie est certainement la plus ancienne forme de médecine douce. Elle utilise le potentiel inouï des plantes pour élaborer des remèdes naturels destinés à rééquilibrer et à améliorer le bien-être général. La phytothérapie est une vraie médecine en ce sens que la science a pu analyser de façon précise les très nombreux principes actifs contenus dans les plantes médicinales et établir ainsi la preuve de leurs propriétés curatives et de leur efficacité réelle, au travers d’une myriade d’études cliniques menées aux quatre coins du monde depuis plusieurs décennies.

L’herboristerie a tendance à utiliser la plante entière, fraîche ou séchée. Il est courant que les herbes soient prises par voie orale sous forme fraîche, séchée ou sous forme de teintures (sous forme de thés ou de capsules ou dans des décoctions comme les mélanges de médecine traditionnelle chinoise), également appelées extraits. Les huiles essentielles sont généralement appliquées localement (diluées) ou inhalées. Les cosmétiques organiques utilisent les deux.

Il existe environ 150 plantes qui produisent des huiles essentielles aux qualités thérapeutiques par rapport à des milliers de plantes pouvant être utilisées par les herboristes. Les herbes et les huiles essentielles peuvent être très puissantes, et certaines d’entre elles peuvent même être toxiques. 

La même plante peut être utilisée à des fins d’aromathérapie et d’herboristerie, mais avec des concentrations, une puissance et des effets thérapeutiques différents. Un seul sachet de thé de camomille (Matricaria Recutita) contient env. 2 grammes de fleurs séchées. Pour obtenir 1 goutte (0,05 ml) d’huile essentielle de camomille de haute qualité, nous devons faire une distillation à la vapeur d’au moins 50 à 70 gr de fleurs fraîches, ce qui équivaut à peu près à au moins 30 sachets de thé! Le thé à la camomille contient une quantité très minime d’huile essentielle ; il sera apaisant pour l’estomac et relaxant avant le coucher. 2-3 gouttes d’huile essentielle de camomille dans un bain chaud ou comme huile de support diluée pour le massage favorisera un sommeil réparateur et, si elle est appliquée localement, est un analgésique général très puissant.

Suivre une formation en phyto-aromathérapie ?

Le cursus Innov’Naturopathie s’adresse aux personnes en général et aux praticiens de la santé qui souhaitent ouvrir une officine, un cabinet de consultation, gérer un centre de santé, s’associer dans une clinique multidisciplinaire, offrir des formations ou des conférences, monter une entreprise artisanale. La formation innov’naturopathie vous propose un enseignement en aromathérapie, phytothérapie, gemmothérapie, fleurs de bachs basé sur la pratique quotidienne, pour faciliter la prescription, le conseil, et l’acquisition d’un savoir-faire utilisable dès le lendemain de votre formation. Les plantes et huiles essentielles sont classées par systèmes. Les modules et les cours sont complets et se suffisent à eux-mêmes, notamment avec l’étude de près de 100 huiles essentielles. La partie phytothérapie comporte l’étude de 50 plantes aromatiques et médicinales réparties par sous-systèmes : les PAM sont ciblées. Quelques soient les matières, les questionnaires d’évaluation sont très bien fait, de tel sorte que l’étudiant se doit de mettre l’accent sur l’ensemble des méthodes naturelles dans son cursus de formation en naturopathie.


Tous les termes seront expliqués, la formation interactive reproduira les conditions de l’exercice professionnel et vous serez accompagnés dans votre pratique ultérieure par différents outils qui seront mis à votre disposition. Pour en savoir plus cliquez sur ce lien.