NaturopathieNutrithérapie

11 bienfaits pour la santé de la lumière du soleil + FAQ

Nous savons tous que les plantes transforment le soleil en énergie via la photosynthèse, mais saviez-vous que les  humains métabolisent également la lumière UV ? C’est vrai, et bien que nous sachions depuis des années que la lumière du soleil nous aide à synthétiser la vitamine D dans notre peau, des recherches émergentes suggèrent qu’elle pourrait avoir des avantages pour la santé qui sont également totalement distincts de la production de vitamine D. (1)

C’est important car cela signifie que les suppléments de vitamine D ne peuvent pas remplacer entièrement tous les avantages de la lumière du soleil, et s’il est absolument important d’éviter la surexposition au soleil, les chercheurs affirment qu’il existe également des risques de sous-exposition.

Cette étude menée  auprès de femmes suédoises, par exemple, a révélé qu’éviter le soleil avait un effet similaire sur l’espérance de vie que le tabagisme.

Selon le chercheur principal de l’étude, Pelle Lindqvist, MD:

« Nous savons que dans notre population, il existe trois grands facteurs liés au mode de vie [qui mettent la santé en danger]: le tabagisme, le surpoids et l’inactivité. . . Maintenant, nous savons qu’il y en a un quatrième – éviter l’exposition au soleil. » (2)

Comme toujours, je tiens à mentionner qu’aucune de ces déclarations n’a été évaluée par le ministère de la santé publique, cet article n’est pas un avis médical et n’est pas destiné à diagnostiquer ou traiter une condition. Comme toujours, veuillez discuter avec votre professionnel de la santé de l’approche de l’exposition au soleil qui vous convient le mieux. Maintenant que nous avons mentionné ceci, allons-y.

Les 11 bienfaits pour la santé de la lumière du soleil

Une exposition modérée au soleil présente de nombreux avantages étayés par la recherche pour le système immunitaire, la santé cardiaque, le bien-être émotionnel et plus encore. Compte tenu des seuls avantages pour la santé cardiaque, des chercheurs de l’Université d’Édimbourg au Royaume-Uni ont conclu qu’ils l’emportaient probablement de loin sur les risques. (3)

Nous aborderons plus en détail la santé cardiaque et d’autres avantages ci-dessous – ainsi que des réponses aux questions fréquemment posées et les meilleures pratiques pour s’exposer – mais commençons par l’un de mes avantages préférés:

  1. Renforce et équilibre le système immunitaire

La lumière du soleil  renforce et équilibre la fonction immunitaire  d’au moins trois façons:

La lumière UV stimule la production de vitamine D

La vitamine D aide à réguler «Au moins 1 000 gènes différents gouvernant pratiquement tous les tissus du corps.» (1)

Cela peut expliquer pourquoi de faibles niveaux de vitamine D sont associés à un si large éventail de problèmes, notamment une fonction immunitaire altérée, la fatigue, des douleurs osseuses, des maux de dos / douleurs musculaires générales, la dépression, une cicatrisation altérée, le rachitisme et la perte osseuse. (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11)

D’un autre côté, des niveaux optimaux de vitamine D sont associés à une fonction neuromusculaire saine, au métabolisme du calcium et bien sûr à la fonction immunitaire. Malheureusement, on estime que plus de 40% des adultes américains souffrent d’une carence en vitamine D, en France 57 % des adultes de plus de 50 ans présentaient des taux insuffisants de vitamine D de sorte que beaucoup d’entre nous ne bénéficient pas du plein potentiel de ces avantages. (12)

Le soleil active directement les cellules immunitaires via la lumière bleue

(13) La lumière du soleil augmente également la motilité des lymphocytes T, qui est leur capacité à se déplacer et à se rendre là où ils doivent aller.

Il s’agit d’un avantage que l’on pense être distinct des avantages offerts par la vitamine D. Fait intéressant, notre peau contient environ deux fois plus de lymphocytes T que nous pouvons en trouver dans la circulation sanguine, de sorte que leur activation via la lumière du soleil peut augmenter considérablement le nombre de cellules T disponible pour monter une réponse immunitaire.

La lumière du soleil augmente les niveaux de molécules régulatrices immunitaires

La lumière du soleil augmente nos concentrations de molécules qui sont censées soutenir un système immunitaire équilibré. En particulier, la lumière UVB augmente la production de cellules T régulatrices (Treg), qui jouent un rôle important dans l’apaisement d’un système immunitaire hyperactif. (14)

Une carence en vitamine D est également associée à un risque accru de certaines maladies auto-immunes, notamment la sclérose en plaques, les maladies du côlon irritable et le diabète de type I. Bien que la relation ne soit pas entièrement comprise, cela peut être en partie parce que la vitamine D est un modulateur immunitaire qui aide notre corps à équilibrer entre un système immunitaire sous-actif (sensibilité accrue aux infections) et un système hyperactif (auto-immunité). (15)

Cela dit, la lumière du soleil peut ne pas être bénéfique pour certaines maladies auto-immunes, donc si vous en avez une, assurez-vous de parler à votre médecin de ce qui convient le mieux à votre situation.

  1. Améliore l’humeur et le bien-être général

Vous êtes-vous déjà posé des questions sur l’expression «humeur ensoleillée»? Lorsque la lumière du soleil pénètre dans nos yeux, elle améliore notre humeur en stimulant la libération de sérotonine – souvent appelée hormone du bonheur – ainsi que de dopamine et d’opiacés naturels appelés endorphines. (16)

Une exposition insuffisante au soleil peut entraîner une baisse des niveaux de sérotonine, et de faibles niveaux sont associés à ce que certaines personnes appellent le blues de l’hiver. Parce que cet avantage particulier est déclenché par une lumière vive frappant les cellules de détection de lumière dans nos rétines, il peut être simulé à l’aide d’une  lampe de luminothérapie d’intérieur .

Cependant, un autre mécanisme de stimulation de l’humeur assez incroyable nécessite un vrai soleil. Les cellules pigmentaires de notre peau appelées mélanocytes «expriment un système récepteur d’endorphine pleinement fonctionnel», ce qui signifie que lorsqu’elles sont exposées à la lumière, elles créent un «effet de bien-être» en augmentant nos niveaux d’endorphines. (1) Assez incroyable, non? 

  1. Baisse de la pression artérielle et de la santé cardiaque

Lorsque la lumière UV touche notre peau, elle déclenche la libération d’oxyde nitrique – une molécule qui détend nos vaisseaux sanguins – ce qui entraîne une baisse de la pression artérielle et un risque réduit de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Ceci est particulièrement important si l’on considère que l’hypertension artérielle affecte près d’un milliard de personnes et que la prise de suppléments de vitamine D ne déclenche pas la même libération d’oxyde nitrique que le soleil. (17)

C’est pourquoi,  à l’Université d’Édimbourg, un maître de conférences en dermatologie du nom de Richard Weller et ses collègues «affirment que l’effet est tel que, globalement, l’exposition au soleil pourrait améliorer la santé et même prolonger la vie», car les bienfaits d’une exposition modérée sur la tension artérielle l’emportent sur les autres risques . (18)

  1. Un sommeil plus profond et meilleur

Lorsque nos yeux captent le bon type de lumière au bon moment de la journée, cela déclenche des réactions dans notre corps qui affectent non seulement notre bien-être émotionnel, mais aussi la profondeur de notre sommeil, notre métabolisme, notre équilibre hormonal , notre  santé globale et plus.

Voici comment le Dr Breus, qui est diplômé de l’American Board of Sleep Medicine, membre de l’American Academy of Sleep Medicine et auteur de  The Power of When , le dit:

« Le matin, la lumière du soleil pénètre dans vos globes oculaires, se déplace le long du nerf optique et active le SCN pour commencer le rythme circadien de chaque jour. Le SCN est l’horloge maîtresse qui contrôle des dizaines d’autres horloges dans tout votre corps. Au cours de la journée, votre température centrale, votre tension artérielle, votre cognition, votre flux hormonal, votre vigilance, votre énergie, votre digestion, votre métabolisme de la faim, votre créativité, votre sociabilité et votre athlétisme, ainsi que votre capacité à guérir, mémoriser et dormir, parmi de nombreuses autres fonctions, fluctuent et sont régis par les commandes de vos horloges intérieures. »

Lorsqu’il s’agit de dormir spécifiquement, une lumière vive le matin stimule la production de sérotonine. Pendant la journée, elle est bénéfique pour notre humeur, mais alors que la nuit se déroule, le corps l’utilise pour fabriquer de la mélatonine (souvent appelée hormone du sommeil). Plus vous avez de sérotonine, plus vous produisez de mélatonine.

C’est une bonne chose, car en plus d’aider notre corps à s’endormir au bon moment, la mélatonine aide à réguler le système immunitaire, réduit l’inflammation et favorise la santé cardiovasculaire. (19) (20) (21)

De plus, l’exposition à la lumière bleue la nuit inhibe la production de mélatonine, donc je porte  des lunettes bloquant la lumière bleue  si je vais regarder un film ou passer du temps sur mon ordinateur.  .

  1. Fonction cognitive améliorée

Les zones du cerveau impliquées dans la planification complexe, le traitement et la formation de nouveaux souvenirs sont les plus riches en récepteurs de la vitamine D, il n’est donc pas surprenant que plusieurs études aient montré que la carence en vitamine D entraîne des troubles cognitifs. (22) (23) (24)

Même un peu de soleil peut augmenter la vigilance, selon  cette étude . L’amélioration s’est avérée corrélée à une activité accrue dans le thalamus, qui est considéré comme une passerelle pour des pensées complexes. (25)

  1. Santé des os

Dans  cet article  publié au Royaume-Uni, il est noté que de nombreuses maladies de l’ère victorienne sont en augmentation dans certaines régions modernes. L’un de ceux-ci est le rachitisme, qui est une carence sévère en vitamine D qui entraîne des os mous ou déformés, une croissance limitée, des douleurs osseuses et une faiblesse musculaire.

Chez l’adulte, la carence en vitamine D jouerait un rôle dans l’ostéomalacie (os mous) et l’ostéoporose (réduction de la masse osseuse).

Bien qu’une certaine vitamine D alimentaire semble être bénéfique dans ces cas, certaines études ont montré que des doses élevées réduisent en fait la masse osseuse au fil du temps. (26)

Les chercheurs ne savent pas encore exactement pourquoi, mais une possibilité est que de grandes quantités de vitamine D peuvent interférer avec l’absorption d’une autre vitamine qui joue un rôle dans la santé des os – la vitamine A.

Selon Stephen Levine, PhD, «les vitamines D et A sont une équipe ancienne et inséparable que l’évolution a perfectionnée au fil du temps. Ils doivent être complétés ensemble afin de ne pas créer de déficience «fonctionnelle» de l’un ou de l’autre. Un excès de D créera une carence «relative» en A, même lorsque les niveaux alimentaires sont adéquats. Et vice versa.” (27)

Il ajoute que:

  • «La vitamine K est à l’arrière-plan, comme un bon troisième joueur d’équipe, et améliore l’impact de la vitamine D sur les os, et protège contre les dommages aux reins dus à un excès D. K peut également fonctionner via l’ancien récepteur RXR, tout comme D et A. Mais cela n’a pas encore été étudié.
  • Enfin, la vitamine E semble également jouer un rôle, en association avec les vitamines A et D »

Ma principale source de vitamine D alimentaire est  l’huile de foie de morue crue , qui contient à la fois des vitamines A et D. Vitamine E trouvée dans les noix et les graines, les avocats et d’autres aliments entiers.

La vitamine K2 se trouve dans les aliments fermentés (en particulier le natto) et les graisses animales comme le fromage, le beurre et les œufs. Si vous avez  certaines bactéries intestinales bénéfiques , elles peuvent également être synthétisées dans votre tube digestif.

  1. La lumière du soleil soutient un microbiome intestinal sain

En ce qui concerne les bactéries qui vivent dans notre intestin, c’est plus joyeux. La diversité du microbiome intestinal – qui correspond au nombre de colonies de bactéries et d’autres microbes vivant dans notre tube digestif – est associée à un large éventail d’avantages, notamment la santé immunitaire, la résilience au stress, la capacité de digérer et d’assimiler les nutriments, et même une augmentation de la sociabilité. . (28)

La consommation d’une grande variété de microbes bénéfiques via des probiotiques et des aliments fermentés peut augmenter la diversité de notre microbiome, mais selon l’Université de la Colombie-Britannique, la lumière du soleil le peut aussi. Dans  cette étude , la lumière UVB a augmenté la diversité du microbiome intestinal en une semaine seulement.

  1. Réduit l’inflammation

Bizarre mais vrai: selon une  étude  publiée dans Nature, notre expression génétique change avec les saisons.

«En hiver, selon l’étude, votre sang contient un mélange plus dense de répondeurs immunitaires, tandis que les veines estivales nagent avec des hormones qui brûlent les graisses, renforcent le corps et retiennent l’eau.» (29)

Les répondeurs immunitaires mentionnés incluent souvent des molécules inflammatoires, qui peuvent être utiles pour lutter contre les agents pathogènes. D’autre part, la lumière du soleil déclenche «la libération d’un composé dans la peau qui atténue l’inflammation». (30)

  1. Peut réduire le risque de certains types de cancer

Alors qu’une exposition excessive au soleil est un facteur de risque de cancer de la peau, une exposition modérée au soleil «semble avoir un effet protecteur contre l’incidence du cancer colorectal, du sein et de la prostate et du lymphome non hodgkinien». (31) Cependant, tous les types d’exposition ne sont pas considérés comme également bénéfiques.

Cette étude a  révélé qu’une exposition régulière (par rapport à une exposition intermittente) produisait un effet bénéfique. Il a également noté que «bien que la vitamine D ait une forte influence sur l’effet de l’exposition solaire sur la prévention du cancer, ce n’est pas la seule explication de cette association, qui n’est pas entièrement reproduite par une supplémentation nutritionnelle.»

En d’autres termes, la prise de suppléments de vitamine D ne semble pas reproduire pleinement les bienfaits de la lumière du soleil. Les chercheurs suggèrent que les effets de la lumière du soleil sur la modulation du système immunitaire et le rythme circadien pourraient jouer un rôle en plus de la production de vitamine D.

En outre, même si cela semble contre-intuitif, une exposition au soleil en toute sécurité peut réduire le risque de mélanome. Cette étude a  révélé que «les travailleurs extérieurs ont un risque moindre de mélanome par rapport aux travailleurs intérieurs, ce qui suggère que l’exposition chronique au soleil peut avoir un effet protecteur.»

Une autre  étude a  révélé que «l’exposition au soleil est associée à une survie accrue du mélanome». Cependant, les chercheurs notent que l’on ne sait pas si cet effet est dû aux bienfaits du soleil ou à la probabilité accrue d’une détection précoce dans les régions ensoleillées.

Selon l’étude Environmental Health Perspectives mentionnée précédemment:

« Pour maximiser la protection contre le cancer, Grant recommande d’augmenter les niveaux de 25 (OH) D entre 40 et 60 ng / mL. Des recherches telles que celles décrites dans l’  article du Journal of Clinical Investigation d’Août 2006 de Holick  indiquent que le simple fait de maintenir le taux sérique au-dessus de 20 ng / mL pourrait réduire le risque de cancer de 30 à 50%. » (1)

Cela dit, de nombreux facteurs contribuent à la santé globale, et cette recherche ne signifie pas qu’obtenir des niveaux adéquats de soleil ou avoir des niveaux optimaux de vitamine D à lui seul permettra de prévenir ou de traiter toute forme de cancer. De plus, bien que les experts ne s’entendent pas sur la question de savoir si les personnes à faible risque ont besoin d’un dépistage dermatologique, je vis dans une région très ensoleillée et je choisis de consulter un dermatologue une fois par an pour un examen.

  1. Soutient la santé bucco-dentaire

Plusieurs études ont montré que la lumière du soleil – en particulier la lumière UVB – peut réduire l’incidence des caries dentaires. (32) (33) On a constaté en particulier que les enfants qui vivaient dans une région ensoleillée de l’Oregon avaient moins de caries que les enfants qui vivaient dans des régions moins ensoleillées. (32)

De plus, selon l’Université de Washington, l’exposition au soleil peut améliorer la santé des gencives. (34)

  1. Avantages de l’exposition au soleil pendant la grossesse

Au quatrième mois de grossesse, les bébés dans l’utérus réagissent à la lumière en se tournant vers elle ou en s’en éloignant.

Au-delà de cela, il peut y avoir d’autres avantages, tels que:

Des os plus forts  – Selon des chercheurs de l’Université de Bristol, des mères qui recevaient régulièrement du soleil au cours de leur troisième trimestre ont donné naissance à des bébés aux os plus forts et plus larges. (35)

Risque d’asthme réduit  – Dans deux études distinctes, les femmes qui vivaient dans des zones plus ensoleillées au cours de leur troisième trimestre ont réduit la probabilité que leurs enfants développent de l’asthme. (36)

Questions fréquemment posées

Vous trouverez ci-dessous quelques réflexions sur certaines des questions les plus fréquemment posées sur la lumière du soleil que j’ai reçues au fil des ans. La seule chose que je ne couvre pas, ce sont les écrans solaires que j’utilise, alors je vais faire un suivi avec une liste dans un autre article.

Ne pouvons-nous pas simplement obtenir notre vitamine D à partir de suppléments et d’aliments?

Comme je l’ai mentionné ci-dessus, certains des avantages de la lumière du soleil ne semblent pas être directement liés à la production de vitamine D. Dans des études comme  celle-ci , les chercheurs ont déclaré que bien que la carence en vitamine D soit liée à plusieurs problèmes de santé, donner des suppléments de vitamine D afin d’essayer de les traiter donne souvent des résultats décevants.

Cependant, de nombreuses cultures ont longtemps prisé des aliments riches en vitamines D, A et K, qui fonctionnent en synergie ensemble. Je consomme  régulièrement de l’huile de foie de morue crue. Elle contient des vitamines A et D naturelles, contrairement à la plupart des huiles de poisson qui les éliminent lors d’un processus de filtrage / désodorisation, puis en rajoutent des synthétiques.

Les jaunes d’œufs, le foie et les poissons gras comme le saumon, le hareng et les sardines sont d’autres bonnes sources de vitamine D. Nous privilégions également les aliments riches en vitamine K2, que l’on retrouve dans les aliments fermentés et les graisses animales (fromage, beurre, œufs,  huile d’ émeu  ou  capsules d’huile d’émeu ). Si vous avez  certaines bactéries intestinales bénéfiques , elles peuvent également être synthétisées dans votre tube digestif.

La crème solaire nuit-elle à la production de vitamine D?

Oui.

«L’écran solaire, par conséquent, en plus de prévenir le bronzage et les coups de soleil, réduit également la production de vitamine D de 97,5% (Seaing et Leung 2010). Bien qu’aucune protection solaire n’ait clairement des conséquences à la fois à long et à court terme, la surutilisation peut contribuer à la fois à l’augmentation de la carence en vitamine D et à l’augmentation de la prévalence de l’asthme. (36) »

Quelle est la meilleure exposition au soleil?

Alors, quelle quantité de lumière du soleil suffit pour obtenir les bienfaits, et quelle quantité est nuisible?

«En ce qui concerne ce qui constitue une exposition aux rayons ultraviolets « excessive », il n’existe pas de réponse universelle », déclare Robyn Lucas, co-auteur d’un  rapport de l’Organisation mondiale de la santé sur les rayons ultraviolets . Elle ajoute que “excessif” signifie vraiment trop élevé pour votre type de peau sous un niveau particulier de rayons UV ambiants. ” (1)

Alors que les recommandations générales ont tendance à osciller autour de 10 à 30 minutes d’exposition à midi plusieurs fois par semaine, plusieurs facteurs peuvent également être utiles à prendre en compte:

Zone géographique et saison

L’intensité du soleil (indice UV) varie en fonction de votre région géographique et de la période de l’année. Les personnes qui vivent plus près de l’équateur produisent généralement des niveaux suffisants de vitamine D en moins de temps que celles qui vivent plus loin.

Type de peau

En général, les personnes ayant plus de mélanine (un type de pigment cutané) ont besoin de plus de temps au soleil pour produire des niveaux adéquats de vitamine D.C’est parce que la mélanine absorbe les rayons UV afin de protéger la peau, donc moins d’UV atteignent la couche cutanée. est responsable de la fabrication de la vitamine D. (37)

Selon une étude, pour les personnes aux tons clairs, «une demi-heure au soleil d’été en maillot de bain peut déclencher la libération de 50 000 UI (1,25 mg) de vitamine D dans la circulation dans les 24 heures suivant l’exposition; cette même quantité d’exposition donne 20 000 à 30 000 UI chez les personnes bronzées et 8 000 à 10 000 UI chez les personnes à la peau foncée. » (1)

Fréquence d’exposition

Comme mentionné précédemment, les travailleurs extérieurs ont un risque moindre de mélanome par rapport aux travailleurs d’intérieur, ce qui suggère qu’une exposition régulière au soleil peut avoir un effet protecteur.

Cependant, selon la Harvard Medical School, «plusieurs études ont suggéré que beaucoup de soleil d’un coup est plus dangereux qu’une exposition régulière au fil du temps.» (38)

Conclusion: la fréquence est importante, et des expositions régulières plus petites sont meilleures que des expositions plus intenses et peu fréquentes.

Régime

Certains soutiennent que les avantages pour la santé des rayons UVB semblent l’emporter sur les effets indésirables, et que les risques peuvent être minimisés en gérant soigneusement l’exposition aux rayons UV (par exemple, en évitant les coups de soleil), ainsi qu’en augmentant sa consommation d’antioxydants alimentaires et en limitant les graisses alimentaires et apport calorique. Les antioxydants, y compris les polyphénols, l’apigénine, la curcumine, les proanthocyanidines, le resvératrol et la silymarine, se sont révélés prometteurs dans les études de laboratoire dans la protection contre le cancer de la peau induit par les UV, peut-être par des mécanismes antimutagènes ou immunomodulateurs. »(1, c’est moi qui souligne)

Nous parlerons plus en détail des antioxydants dans un autre article bientôt, ainsi que des raisons pour lesquelles certains types de graisses peuvent être plus problématiques que d’autres.

Conclusion

Parce que la supplémentation ne semble pas remplacer entièrement tous les avantages de la lumière du soleil, je fais de l’exposition régulière au soleil une priorité. Cela dit, je veille à éviter les coups de soleil et je me concentre sur de plus petites quantités de soleil au lieu de grandes quantités de temps en temps.

Lorsque je vais être à l’extérieur pendant une période prolongée, j’utilise des stratégies de protection solaire telles que:

  • Trouver de l’ombre  – Lorsque cela est nécessaire, je recherche une zone ombragée. Lorsque je suis à la plage et qu’il n’y en a pas de disponible, j’utilise une tente ou un auvent.
  • Vêtements de protection  – Tout le monde a un chapeau à larges bords, des protections anti-éruptions à manches longues et d’autres vêtements de protection.
  • Application d’un écran solaire  – J’utilise également un  écran solaire à base de minéraux  lorsque je dois rester au soleil plus longtemps que d’habitude et que l’ombre n’est pas une option. (Cela s’est produit lors de longues promenades en bateau.)

Références

  1. Mead, Nathaniel (2008)  Avantages de la lumière du soleil: un point lumineux pour la santé humaine 
  2. Frellick, Marcia (2016)  Éviter le soleil aussi dangereux que fumer
  3. BBC (2019)  Les bienfaits de la pression artérielle de Sun «peuvent surpasser les risques de cancer»
  4. Schwalfenberg, GK (2011)  Un examen du rôle critique de la vitamine D dans le fonctionnement du système immunitaire et les implications cliniques d’une carence en vitamine D
  5. Johnson, K et Sattari, M (2015)  Carence en vitamine D et fatigue: une présentation inhabituelle
  6. Heidari, B et. Al. (2010)  Association entre la douleur squelettique non spécifique et la carence en vitamine D
  7. Ghai, B et. Al. (2015)  Prévalence élevée de l’hypovitaminose D chez les patients indiens chroniques lombaires
  8. e Silva, AV et. Al. (2013)  Association des maux de dos à l’hypovitaminose D chez les femmes ménopausées à faible masse osseuse
  9. Ju, SY et. Al. (2013)  Niveaux sériques de 25-hydroxyvitamine D et risque de dépression: revue systématique et méta-analyse
  10. Bashtuski, JD et. Al. (2011)  L’impact du statut en vitamine D sur les résultats de la chirurgie parodontale
  11. Bener, A et Saleh, NM (2015)  Faible teneur en vitamine D et densité minérale osseuse avec charge de symptômes dépressifs chez les femmes ménopausées et post-ménopausées

12 Forrest, KY et Stuhldreher WL (2011)  Prévalence et corrélats de la carence en vitamine D chez les adultes américains

  1. Manson, JoAnn (2017) Certains avantages de la lumière du soleil peuvent être indépendants de la vitamine D
  2. Breuer, J et. Al. (2014)  La lumière ultraviolette B atténue la réponse immunitaire systémique dans l’auto-immunité du système nerveux central
  3. Aranow, Cynthia (2011)  La vitamine D et le système immunitaire
  4. Lambert, GW (2002)  Effet de la lumière du soleil et de la saison sur le renouvellement de la sérotonine dans le cerveau
  5. Chockalingam, Arun (2007)  Impact de la journée mondiale de l’hypertension
  6. Paddock, Catharine (2013)  Les avantages de l’exposition au soleil peuvent l’emporter sur les risques, selon les scientifiques
  7. Carrillo-Vico, Antonio (2013)  Mélatonine: Buffering the Immune System
  8. Neuropharmacol, Curr (2010)  Activité anti-inflammatoire de la mélatonine dans le système nerveux central
  9. Jiki, Zukiswa (2010)  Avantages cardiovasculaires de la mélatonine alimentaire: un mythe ou une réalité?
  10. Buell, JS et Dawson-Hughes, B (2008)  Vitamine D et dysfonctionnement neurocognitif: prévention de l’ecline «D»?
  11. Annweiler, C (2010)  Association de la carence en vitamine D avec les troubles cognitifs chez les femmes âgées: étude transversale
  12. Soni, M (2012)  Vitamine D et fonction cognitive
  13. Underwood, Emily (2018)  Une région cérébrale longtemps négligée peut être la clé d’une pensée complexe
  14. Burt LA et coll. (2019)  Une supplémentation en vitamine D à haute dose peut nuire à la santé des os
  15. Levine, Stephen (2010)  Pourquoi la vitamine D ne suffit pas: un trio d’articles
  16. Katerina V. et. Al. (2019) La  composition et la diversité du microbiome intestinal sont liées aux traits de personnalité humaine
  17. Stockton, Nick (2015  Votre ADN change avec les saisons, tout comme la météo
  18. Medical Research Council (2017) Des  scientifiques découvrent comment la lumière du soleil sur la peau réduit l’inflammation due à l’eczéma
  19. Soares Queirós, Catarina et Pedro Freitas, João (2019)  Exposition au soleil: au-delà des risques
  20. Hadjimarkos D et. Al. Variations géographiques des caries dentaires en Oregon 
  21. Hujoel, PP (2013)  Vitamine D et caries dentaires dans les essais cliniques contrôlés: revue systématique et méta-analyse
  22. Dryden, Jim (2005) L’  exposition au soleil peut aider à prévenir les maladies parodontales
  23. Service national de santé du Royaume-Uni (2009)  Lumière du soleil et jeunes os
  24. Wernerfelt, Nils et. Al. (2017)  Lumière du soleil et asthme au deuxième trimestre: données probantes tirées de deux études indépendantes
  25. Kaidbey, KH et. Al. (1979)  Photoprotection par la mélanine – une comparaison de la peau noire et caucasienne
  26. Harvard Medical School (2005)  Bénéfices d’une exposition modérée au soleil