NaturopathieNutrithérapie

Le point de vue d’un naturopathe sur le ramadan.

Résultat de recherche d'images pour "nourriture saine ramadan"

 

En ce mois de ramadan, je tiens dans un premier temps à souhaiter un bon ramadan aux musulmans et non musulmans qui s’apprêtent à jeûner durant tout un mois.

Le Ramadan est le mois où le croyant va faire un jeûne sec, en ne mangeant ni buvant du lever au coucher du soleil et où il se réhydratera et s’alimentera le soir.

Selon moi c’est une cure naturopathique qui apporte de nombreux bienfaits car elle permet d’assécher les humeurs, dont la lymphe, en poussant les toxines à sortir. Du fait même que nous perdons des liquides sans les renouveler, cela pousse notre organisme à puiser dans ses réserves ( Tissus adipeux où se logent les métaux lourds te les toxines!) et du coup notre sang devient plus épais car il va se charger de toutes les toxines qui seront ensuite éliminaient par le système urinaire.

On conseille souvent ce type de jeûne sec par ailleurs aux personnes qui souffrent de problèmes ORL, (avec du mucus, sinusites, nez qui coule) et les pathologies humides. Justement parce que ce genre de jeûne désintoxique notre corps en profondeur.

Le jeûne est en effet adapté à l’ensemble des pathologies du « trop » qui délabrent nos organismes : allergies, rhumatismes, maladies auto-immunes, hypertension, diabète, cancers, dégénérescence cérébrale, problèmes de peaux… Toutes ces maladies ont un lien direct avec l’alimentation ou l’exposition à des produits chimiques. Nous mangeons beaucoup trop et très mal c’est un fait, il suffit de jeter un œil sur la courbe exponentielle des maladies chroniques.  

Le mois du ramadan permet de détoxiner le corps et l’esprit mais aussi d’être davantage conscient de sa façon de s’alimenter. C’est une occasion propice pour adopter de nouvelles habitudes alimentaires qui permettront de maintenir la santé à long terme. Si nous pensons à faire les vidanges de nos autos rare sont les gens qui pensent à détoxifier/détoxiner leur corps.

Il faut avoir conscience de notre constante intoxication délétère pour accepter de se soigner par le vide, sans écouter les sirènes médicales qui se réfèrent encore à l’obligation vitale d’une alimentation pluriquotidienne, riche en céréales et produits laitiers.

Mais encore faut-il que le jeûne soit fait dans les règles de l’art.

Je conseille pour ma part de briser le jeûne avec des dattes et un peu d’eau. Les dattes sont des fruits incroyables : riches en fibres, en acides aminés, minéraux, en potassium, en vitamines B1,B2, B3, B5,B6,B9 et surtout vitamine C avec seulement 23 Kcal par fruit. Elle sont  conseillées dans les cas d’anémie, affections pulmonaires, arthrite rhumatoïde, ulcère gastrique et pour les femmes enceintes. les dattes aident à renouveler le sang et aseptiser l’intestin. L’idéal serait de les associer avec des noix. Attention à ne pas prendre les dattes avec du lait qui lui est hautement toxique pour le foie. Le lait de vache est difficile à digérer car après 3 ans nous ne fabriquons plus de lab-ferment, l’enzyme qui permet de la digérer, de nombreuses personnes (presque 50%) sont maintenant intolérantes au lactose (le sucre contenu dans le lait) sans oublier que le lait favorise notamment l’apparition de l’ostéoporose.

Le repas du soir devrait idéalement se rapprocher du régime type cétogène. Ce régime repose sur un principe simple : une consommation très limitée en carbohydrates (voir pas du tout) et très riche en lipides. La diète cétogène, en résumé,c’est beaucoup de lipides, quelques protéines et très peu de glucides voir idéalement pas du tout mis à part ceux tirés des fruits. Même si nous ne l’avons pas encore mentionné, il est évident, que la consommation de légumes verts, de fruits secs et de fruits frais prend une grande part dans ce régime spécial ramadan.

Notre corps produit naturellement du glucose à partir des protéines et des graisses présentent dans notre organisme, il n’est donc pas nécessaire d’en consommer en surplus.  En suivant ce régime, le foie se met à produire de petites molécules, appelées cétones, qui deviennent sources d’énergie pour l’organisme. Le corps ne carbure donc plus au glucose mais aux cétones, aux graisses, qui sont responsables de nos kilos en trop. De plus, contrairement à une diète à base de glucide, le régime cétogène permet de garder une énergie constante durant toute la journée de jeûne, et non pas des pics d’énergie et très vite après, durant la journée, des creux comme c’est le cas avec le glucide. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle ce genre de régime est conseillé aux épileptiques.

La détoxication de tous vos organes, si vous jouez le jeux, est garantie avec ce genre de régime. Manger, boire et dormir correctement est la certitude d’une bonne détox durant ce ramadan.

J’insiste sur le fait de bien boire (de l’eau bien sûr) car c’est primordial pour une bonne détox, il va falloir en effet éliminer toutes ces toxines et c’est par le système urinaire qu’elles vont être majoritairement éliminées! Choisir une eau saine et éviter si on peut l’eau du robinet. Boire des tisanes est aussi un point important à souligner ici, des plantes comme la menthe pouillot, le thym, le romarin etc… mais aussi des épices telles que le curcuma, la cannelle, le gingembre etc…

Un autre avantage du jeûne est due à ce que notre corps, n’ayant plus à concentrer une grosse partie de son énergie pour la digestion, peut l’utiliser ailleurs et notamment dans le système immunitaire. C’est d’autant plus intéressant que le regretté Dr Gernez a démontré que « L’acidose constitue un état défavorable au développement de la cellule cancéreuse, l’alcalose contribuant à son éclosion ». Cette règle a été établie par le savant états-unien REDING. En jeûnant notre sang s’acidifie et contribue à établir un environnement défavorable pour ces cellules mutées et aider ainsi à les détruire pour enrayer ou ralentir leur progression.

Mais il existe aussi des bienfaits, pour le moins étonnants, du jeûne, notamment la sérénité et l’apaisement qu’il procure . D’autant plus que nous aurions plutôt tendance à être agressifs lorsque la faim nous tiraille ! Mais après deux ou trois jours de jeûne, la sensation de faim disparaît. Nous ne sommes plus dans le cycle classique « j’ai faim, je mange, je suis rassasié. Nous entrons dans un état de contentement et l’on ressent de la sérénité », explique Françoise Wilhelmi de Toledo.

L’experte rappelle que ce grand ménage de l’esprit ne peut s’opérer qu’à condition de respecter certaines règles : « Un jeûne nécessite de la disponibilité pour rythmer les journées par des lectures, des marches ou de la méditation. » Ici en l’occurrence des prières pour les musulmans.

Par exemple, le mois de ramadan, pour les croyants de la première heure était avant tout le mois de la volonté qui peut venir à bout de tout. L’être humain ne peut en effet atteindre aucun objectif ni répondre à aucune nécessité matérielle ou spirituelle si ce n’est grâce à la volonté.

Je pense que la chose dont nous avons le plus besoin aujourd’hui c’est précisément cette volonté. Volonté de comprendre, d’apprendre, de chercher la vérité, pour acquérir la volonté ferme et résolu de changer la triste réalité qui est la notre par une réalité meilleure et plus constructive, tant en termes de production, d’industrie, de richesses que de formation humaine selon les vertus morales, pour que le bien, la justice, l’amour et la générosité se généralisent dans tout l’édifice social.

Musulmans ou non je vous souhaite à tous un ramadan plein de bonnes volontés…

A. El Mansouri N.D.