Naturopathie

les inhibiteurs de la pompe à proton pourraient aggraver les conditions qu’ils sont destinés à traiter!

Résultat de recherche d'images pour "acidité gastrique"

Une étude réalisée sur des souris par des chercheurs de l’Université de Michigan Medical School à l’Institut médical Howard Hughes montre que les médicaments antiacides (inhibiteurs de la pompe à protons, comme Prilosec et Prevacid) pourraient en fait aggraver les conditions qu’ils sont destinés à traiter.

Les estomacs de souris traitées avec ces médicaments ont développé plus de changements inflammatoires et ont eu une plus grande infestation bactériennUne étude réalisée sur des souris par des chercheurs de l’Université de Michigan Medical School à l’Institut médical Howard Hughes montre que les médicaments antiacides (inhibiteurs de la pompe à protons, comme Prilosec et Prevacid) pourraient en fait aggraver les conditions qu’ils sont destinés à traiter. Les estomacs de souris traitées avec ces médicaments ont développé plus de changements inflammatoires et ont eu une plus grande infestation bactérienne que ceux qui n’ont pas été traités (quand les chercheurs ont traité des souris normales avec l’inhibiteur de la pompe à protons oméprazole pendant deux mois, ils ont constaté que ces souris ont aussi développé une inflammation de l’estomac due à la prolifération bactérienne).

Les bactéries provoquent une réponse inflammatoire dans l’estomac, ce qui à son tour provoque la surproduction d’acide chlorhydrique. L’infestation bactérienne provoque la production de produits chimiques appelés cytokines. Ces cytokines provoquent la production d’une hormone, appelée gastrine. Les cellules productrices d’acide de l’estomac, appelées cellules pariétales, produisent de l’acide chlorhydrique en réponse à la production de gastrine. La production d’acide est le mécanisme de défense du corps conçu pour tuer les microbes envahisseurs. Interférer avec la production d’acide en utilisant l’oméprazole interfère avec la défense de l’organisme contre ces bactéries.

Les chercheurs ont comparé les réponses chez des souris normales avec des souris génétiquement incapables de produire de la gastrine. Lorsqu’ils ont été traités avec les médicaments antiacides, les deux groupes de souris ont montré des changements inflammatoires accrus et une augmentation des bactéries. Un traitement antibiotique a résolu la gastrite chez des souris traitées avec un médicament antiacide. Un faible taux d’acide chlorhydrique et une inflammation accrue ont provoqué une augmentation des cellules G (cellules productrices de gastrine) et des cellules pariétales (cellules productrices d’acide chlorhydrique). Cette élévation du nombre de cellules G et pariétales est corrélée à l’inflammation et non à l’acidité de l’estomac.

Une des chercheuses, Juanita L. Merchant, a déclaré: « Dans le traitement des patients souffrant de troubles gastro-intestinaux, les médecins visent généralement à augmenter le pH de l’estomac, en particulier chez les patients en réanimation, pour essayer de protéger les muqueuses de l’estomac – que les médecins croyaient initialement être due uniquement à l’acide gastrique. Il y a aussi le dogme que la plupart des ulcères sont dus aux infections par Helicobacter. Mais un point important à retenir de cet article c’est que vous ne voulez pas bloquer la sécrétion d’acide à long terme juste pour traiter la prolifération bactérienne ou l’infection à Helicobacter, car cela risque de créer d’autres problèmes.

Fait intéressant, l’augmentation de l’acide n’inhibe pas Helicobacter pylori. Un environnement peu acide inhibera Helicobacter, qui a été lié à la gastrite, aux ulcères et au cancer. L’intérêt de supprimer l’acide est né de l’idée qu’il est nécessaire de supprimer Helicobacter. Les chercheurs soulignent que d’autres bactéries peuvent également causer la gastrite et le cancer. « En général, la communauté médicale doit penser plus largement aux infections chroniques dans l’estomac, le côlon, la vessie et le foie, car l’inflammation de tous ces organes peut conduire au cancer », a déclaré Merchant. « Helicobacter a été correctement étiqueté comme un cancérigène important, mais nous soulignont que d’autres organismes peuvent aussi causer une gastrite chronique qui peut mener au cancer.

The Better Health Nouvelles nov. 2017

80% de votre immunité passe par votre intestin. Votre estomac est votre ligne de défense numéro un pour votre tractus gastro-intestinal. Vous tuez les infections opportunistes avant qu’elles n’agissent sur votre intestin. Alors pensez-vous que boire de l’eau alcaline ou utiliser des médicaments bloquant l’acide est bénéfique pour la santé de votre estomac? NON. Vous avez besoin de suffisamment d’acide gastrique pour aider à absorber les minéraux, la vitamine B12, décomposer les protéines, et pour le soutien immunitaire de votre intestin. L’hypochlorhydrie (manque d’acide gastrique) est très fréquente et peut entraîner les symptômes suivants.
• Ballonnements, éructations et flatulences immédiatement après les repas
• Brûlures d’estomac (souvent attribuées à un excès d’acide gastrique)
• Indigestion, diarrhée ou constipation
• Nourriture non digérée dans les selles
• Acné
• Démangeaisons rectales

Une étude réalisée sur des souris par des chercheurs de l’Université de Michigan Medical School à l’Institut médical Howard Hughes montre que les médicaments antiacides (inhibiteurs de la pompe à protons, comme Prilosec et Prevacid) pourraient en fait aggraver les conditions qu’ils sont destinés à traiter. Les estomacs de souris traitées avec ces médicaments ont développé plus de changements inflammatoires et ont eu une plus grande infestation bactérienne que ceux qui n’ont pas été traités (quand les chercheurs ont traité des souris normales avec l’inhibiteur de la pompe à protons oméprazole pendant deux mois, ils ont constaté que ces souris ont aussi développé une inflammation de l’estomac due à la prolifération bactérienne).

Les bactéries provoquent une réponse inflammatoire dans l’estomac, ce qui à son tour provoque la surproduction d’acide chlorhydrique. L’infestation bactérienne provoque la production de produits chimiques appelés cytokines. Ces cytokines provoquent la production d’une hormone, appelée gastrine. Les cellules productrices d’acide de l’estomac, appelées cellules pariétales, produisent de l’acide chlorhydrique en réponse à la production de gastrine. La production d’acide est le mécanisme de défense du corps conçu pour tuer les microbes envahisseurs. Interférer avec la production d’acide en utilisant l’oméprazole interfère avec la défense de l’organisme contre ces bactéries.

Les chercheurs ont comparé les réponses chez des souris normales avec des souris génétiquement incapables de produire de la gastrine. Lorsqu’ils ont été traités avec les médicaments antiacides, les deux groupes de souris ont montré des changements inflammatoires accrus et une augmentation des bactéries. Un traitement antibiotique a résolu la gastrite chez des souris traitées avec un médicament antiacide. Un faible taux d’acide chlorhydrique et une inflammation accrue ont provoqué une augmentation des cellules G (cellules productrices de gastrine) et des cellules pariétales (cellules productrices d’acide chlorhydrique). Cette élévation du nombre de cellules G et pariétales est corrélée à l’inflammation et non à l’acidité de l’estomac.

Une des chercheuses, Juanita L. Merchant, a déclaré: « Dans le traitement des patients souffrant de troubles gastro-intestinaux, les médecins visent généralement à augmenter le pH de l’estomac, en particulier chez les patients en réanimation, pour essayer de protéger les muqueuses de l’estomac – que les médecins croyaient initialement être due uniquement à l’acide gastrique. Il y a aussi le dogme que la plupart des ulcères sont dus aux infections par Helicobacter. Mais un point important à retenir de cet article c’est que vous ne voulez pas bloquer la sécrétion d’acide à long terme juste pour traiter la prolifération bactérienne ou l’infection à Helicobacter, car cela risque de créer d’autres problèmes.

Fait intéressant, l’augmentation de l’acide n’inhibe pas Helicobacter pylori. Un environnement peu acide inhibera Helicobacter, qui a été lié à la gastrite, aux ulcères et au cancer. L’intérêt de supprimer l’acide est né de l’idée qu’il est nécessaire de supprimer Helicobacter. Les chercheurs soulignent que d’autres bactéries peuvent également causer la gastrite et le cancer. « En général, la communauté médicale doit penser plus largement aux infections chroniques dans l’estomac, le côlon, la vessie et le foie, car l’inflammation de tous ces organes peut conduire au cancer », a déclaré Merchant. « Helicobacter a été correctement étiqueté comme un cancérigène important, mais nous soulignont que d’autres organismes peuvent aussi causer une gastrite chronique qui peut mener au cancer.