NaturopathieNutrithérapie

La duperie de l’huile de canola (colza)!

Image associée

Nous avons tous été dupes, « encore » une fois…

Juste quand vous pensez que nous faisons quelque chose de bien pour notre corps, nous apprenons que nous avons été trompés.Cela a conduit au cas d’aujourd’hui du: La duperie de l’huile de canola!

Combien de personnes utilisent l’huile de canola pour la cuisine? Combien de personnes choisissent la mayonnaise, les vinaigrettes, les produits de boulangerie et autres aliments transformés contenant de l’huile de canola? Je dirais un tas!

De plus, les grandes chaînes de fast-food se vantent de ne plus avoir d’acides gras trans, mais de passer à l’huile de canola. Ils l’utilisent pour leurs frites, leurs hamburgers, leurs vinaigrettes et leurs produits de boulangerie, en l’échangeant contre de l’huile de soja génétiquement modifiée chargée en acides gras trans. Est-ce que j’en mangerais? Non!!

Je me souviens, il y a quelques mois, m’être creusé la tête en essayant de comprendre pourquoi certains de mes patients présentaient des taux élevés de graisses trans (ou d’  acides gras trans ) sur leur profil sanguin en acides gras.

Bien sûr, ces patients ont juré qu’ils ne mangeaient pas d’aliments contenant des acides gras trans. Donc, avec quelques travaux de détective et une enquête un peu plus approfondie, j’ai découvert que ces mêmes patients utilisaient en fait de l’huile de canola.

De leur point de vue, on leur a dit que l’huile de canola était censée être plus saine que l’huile de soja, de graines de coton, de carthame et de maïs.J’avais tendance à être d’accord avec eux jusqu’à ce que je découvre des faits intéressants que beaucoup de gens ignoraient.

Tout d’abord, vous devez vous rappeler que l’huile de canola est un produit génétiquement modifié. Cela a fait s’agiter des drapeaux rouges et m’a rendu très méfiant.

Avez-vous déjà vu un plant de canola? Bien sûr que non!

Croyez-le ou non, d’un point de vue biochimique moléculaire, l’huile de canola contient en réalité des niveaux d’acides gras trans supérieurs à ceux du soja et des autres huiles végétales que j’ai mentionnées ci-dessus.

Vous vous demandez peut-être pourquoi il y a plus d’acides gras trans dans l’huile de canola que dans l’huile de soja et les autres huiles toxiques?

La raison en est que l’huile de canola a une teneur plus élevée en oméga-3. Donc, pour que la bouteille dure plus longtemps sur une étagère et pour pouvoir supporter une cuisson à haute température, il faut plus d’une douzaine d’étapes chimiques pour transformer le canola en une huile qui ne rancira pas. Ces processus comprennent non seulement l’hydrogénation, mais également la désodorisation de l’oméga-3. Ce processus peut former jusqu’à 40% d’acides gras trans dans le canola, voire davantage que l’huile de soja.

Les éléments suivants ont été directement attribués à la duperie du canola:

  • Le canola épuise la vitamine E, ce qui aura des conséquences sur des maladies chroniques telles que le cœur, le cancer, la maladie d’Alzheimer et le diabète.
  • Le canola augmente la rigidité des membranes (facteur de vieillissement majeur et déclencheur de maladies dégénératives comme le diabète).
  • Le canola peut endommager les cœurs en créant une fibrose qui nuit à l’action de la vitamine E (essentielle dans l’inflammation).
  • Dans les études sur l’homme, il y a eu une augmentation du nombre de cancers du poumon et de lésions cardiaques.
  • On a constaté que le canola raccourcissait la durée de vie des animaux et chez d’autres, il diminuait le nombre de plaquettes et augmentait la taille de leurs cellules.
  • L’huile de canola quotidienne a élevé les triglycérides à un taux stupéfiant de 47%.

Fait intéressant:  en 1985, le Federal Register (journal officiel du gouvernement fédéral des États-Unis) déclarait que la FDA avait interdit l’huile de canola dans les préparations pour nourrissons, car elle retardait la croissance.

Pouvez-vous croire qu’ils savaient, il y a un quart de siècle, que ce n’était pas bon pour les bébés, mais maintenant, ça vaut soudainement pour tout le monde.

Ce qui rend cela effrayant, c’est que la politique de l’industrie alimentaire est si puissante que cette information ne sera pas divulguée avant au moins deux décennies.

Pourquoi?

Eh bien, les organismes de réglementation ont également été dupés et n’ont tout simplement pas fait leurs recherches.

On les a trompé en leur faisant croire que l’huile de canola était la meilleure huile de demain.

Nombreux sont ceux qui ont consacré leur carrière législative au changement d’huiles, il est donc pratiquement impossible pour eux d’admettre cette erreur fatale et de résoudre le problème. Cela ne se produira tout simplement pas de sitôt.

N’oubliez pas qu’il a fallu des décennies avant que les dangers des acides gras trans soient enfin exposés. Les «autorités» de réglementation ont réussi à ignorer même les avertissements de la Harvard School of Public Health, qui affirmaient il y a plusieurs décennies qu’il n’existait pas de seuil de sécurité des acides gras trans .

Voici un fait choquant que vous ne connaissez peut-être pas.

Malgré les énormes preuves des dangers des acides gras trans (dont certains ont été rapportés par des chercheurs de Harvard il y a plusieurs décennies), la FDA a autorisé les fabricants de produits alimentaires à coller les mots « AUCUNES GRAISSES TRANS » sur toute étiquette, s’il y a moins de 500 mg de gras trans par portion de ½ tasse.

Encore une fois, des chercheurs de Harvard ont montré il y a bien longtemps qu’il n’y avait pas de seuil sécuritaire de graisses trans, car les graisses trans ont considérablement modifié la chimie fondamentale de nos membranes cellulaires.

Ce qui est triste, c’est que beaucoup de gens pensent être en sécurité et bien informés pour choisir l’huile de canola, car ils ont craqué pour le battage médiatique sans avoir découvert les faits par eux-mêmes. En bout de ligne, vous ne voulez ingérer aucun aliment contenant de l’huile de canola OGM ou des huiles végétales hydrogénées (soja, graines de coton, carthame et maïs).

Le beurre, l’huile de pépins de raisin, le gras de canard et l’huile d’olive (de préférence pressés à froid, non filtrés et extra vierge) sont parfaits pour la cuisson et les vinaigrettes. Il va sans dire que l’huile en verre foncé est également préférée au plastique.

Références:

Calabrese C., et al, A cross-over study of the effect of a single oral feeding of medium chain triglyceride oil vs. canola oil on post-indigestion plasma triglyceride levels in healthy men, Altern Med Rev 4; 1:23-28, 1999

Enig M, Know Your Fats (Bethesda Press, 2000), The Oiling of America, also website: westonaprice.org/know your fats/canola

Innis SM, et al, Dietary canola oil alters hematological indices and blood lipids in neonatal piglets fed formula, J Nutr 129:1261-68, 1999

Sauer FD. et al. Additional vitamin E required in milk replacer diets that contain canola oil, Nutr Res 17; 2:259-69, 1997

Kwon JS, et al, Effects of diets high in saturated fatty acids, canola oil, or safflower oil on platelet function, thromboxane B2 formation and fatty acid composition of platelet phospholipids, Am J Clin Nutr, 54:351-58, 1991

MacDonald BE, et al, Comparison of the effects of canola oil and sunflower oil on plasma lipids and lipoproteins and on in vivo thromboxane A2 and prostacyclin production in healthy young men, Am J Clin Nutr 50:382-88, 1989

Rogers, Sherry. Total Wellness. Prestige Publishing

Duque-Guimaraes DE, et al, Early and prolonged intake of partially hydrogenated fat alters the expression of genes in rat adipose tissue, Nutr: 782-9, 2009